La santé avance en Île-de-France

Culture et santé

Article
Visuel
Logo culture et santé
L’ARS et la Direction de Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) d’Ile-de-France visent à développer et renforcer l'émergence d'une politique culturelle au sein des établissements de santé. C'est le dispositif «Culture et Santé».
Corps de texte

Chaque année, un appel à projets «Culture à l’Hôpital» permet de soutenir et d’accompagner de nombreuses actions artistiques et culturelles au bénéfice des usagers, de leurs proches et/ou du personnel hospitalier des structures franciliennes. Depuis 2005, ce sont plus de 300 actions artistiques qui ont été financées dans des services aussi diversifiés que la maternité, la gériatrie, la psychiatrie, l’hospitalisation à domicile, la cancérologie, les soins de suite et réadaptation ou les urgences.

La convention de partenariat 2011-2014 conclue entre la DRAC et l’ARS a également permis la création du Label «Culture et Santé en Ile-de-France» à destination des établissements de santé engagés dans une politique culturelle et artistique de qualité. Après 4 campagnes de labellisation, le label est attribué à 16 établissements de la région, dont certains pour la seconde fois.

Pour développer le programme Culture et Santé, la DRAC et l’ARS s’appuient sur des relations de partenariat avec les représentants des usagers, mécènes et autres personnalités particulièrement impliquées sur cette thématique qui sont mobilisés autour d’un comité consultatif.

Culture et Santé : quelles perspectives ?

Après plus de 10 années de partenariat en Île-de France, la Direction Régionale des Affaires Culturelles et l’Agence Régionale de Santé ont décidé conjointement de réaffirmer leur engagement en faveur du développement des actions artistiques en milieux de santé et de renforcer leur politique régionale dans le cadre d’une nouvelle convention 2016-2019, signée le 8 juin 2016.

Cette convention implique désormais un nouveau partenaire : l’association Arts et Santé, La Manufacture. qui occupe un rôle d'opérateur et de conseil.

Cette nouvelle organisation du programme Culture et Santé en Ile-de-France permet désormais à la diversité des acteurs concernés de prendre une part active dans la politique régionale et détermine de nouvelles orientations pour les quatre années à venir.

Parmi les axes prioritaires fixés dans le cadre de cette convention, les partenaires oeuvrent d’ores et déjà à concrétiser l’ouverture du programme Culture et Santé au secteur médico-social avec la publication d’un 1er appel à projets spécifique.

Culture et Santé : fondements et enjeux

Les fondements de cette politique commune reposent sur une volonté partagée de contribuer à

  • la démocratisation culturelle,
  • la défense de la citoyenneté des personnes affaiblies par la maladie ou le handicap et
  • la création de nouveaux espaces de coopération pour améliorer la qualité des relations professionnelles et l’inscription des structures de santé dans leur territoire de proximité.

Contexte national

Le programme « Culture à l’Hôpital » est né de la volonté partagée des ministères en charge de la culture et de la santé de développer la mise en place de projets culturels dans les hôpitaux, de favoriser l'intervention d'artistes auprès des malades ou encore la mise à disposition d'œuvres d'art ou de livres.

Cette politique interministérielle a été initiée le 4 mai 1999 par la signature d’une première convention et s’est vue réaffirmée et élargie par la signature d’une nouvelle convention Culture et Santé le 6 mai 2010.

Un cadre réglementaire renforcé

Avec la mise en application de la loi HPST, les Agences régionales de santé comptent parmi ses missions et compétences réglementaires l’accompagnement des établissements dans l’élaboration et la mise en oeuvre d’un volet culturel , en relation avec les directions régionales des affaires culturelles (Art. L. 1431-2. du CSP).

Contexte régional : mise en oeuvre du partenariat en Ile-de-France

Dans chaque région, la déclinaison de ce programme est confiée aux Agences Régionales de Santé et aux Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) qui définissent conjointement leurs axes de priorités.

2005-2010, une première traduction régionale

En Ile-de-France, la mise en oeuvre d'une politique commune en matière de développement de projets culturels dans les établissements de santé a été engagée le 31 décembre 2004 par la signature d'une première convention entre la DRAC et l'Agence Régionale de l'Hospitalisation (ARH), en charge de cette mission jusqu'à la création des ARS.

Cette convention se traduisait par la diffusion chaque année d'un appel à projet. Elle a permis de soutenir et d'accompagner de nombreuses actions artistiques et culturelles au bénéfice des usagers, de leur famille et du personnel des structures franciliennes, leur nombre ayant plus que triplé entre 2005 et 2016 (10 actions soutenues en 2005, 34 en 2016).

2011-2015, de "Culture à l'hôpital" à "Culture et Santé"

La seconde convention de partenariat conclue entre la DRAC et l’ARS a permis un premier renforcement significatif en passant d’une procédure d’appel à projets à une politique conjointe volontariste à travers le renforcement des actions de conseil et d’accompagnement de projets, la mise en place de relations de partenariat avec des représentants des usagers, mécènes et autres personnalités et l’initiation d’une dynamique de réseau auprès des porteurs de projets.

Un label « Culture et Santé en Ile-de-France » a également été créé dans l’objectif de valoriser les établissements de santé franciliens investis dans la mise en œuvre d’une politique culturelle et artistique structurée, ambitieuse et partagée.

2016-2019, une nouvelle structuration pour un développement significatif du programme

Après dix années, le programme Culture et Santé a trouvé une place légitime auprès d’une grande partie des établissements de santé de la région et mobilise un nombre important d’acteurs culturels et artistiques.

Néanmoins, la convention conclue pour la période 2016-2019 pose les bases d’une nouvelle structuration qui vise à conférer au programme régional un nouvel essor et à réaliser de nouveaux développements.

L’implication de l’association Arts et Santé, La Manufacture comme nouveau partenaire de la convention s’inscrit dans ce contexte et permet désormais à la diversité des acteurs concernés de prendre une part active dans la politique régionale.

La nouvelle convention fixe également un champ d’action élargi et de nouvelles missions avec parmi les priorités définies, la concrétisation de l’ouverture au secteur médico-social et la mise en place d’actions de sensibilisation sur la présence artistique et culturelle en milieux de santé.