La santé avance en Île-de-France

Sport santé en Ile-de-France

Article
Visuel
Personnes pratiquant du sport
Crédit : fotolia
Les enjeux franciliens, le plan régional Sport Santé Bien-Etre et le dispositif Prescri’Forme, activité physique sur ordonnance.
Corps de texte

Les enjeux

En Ile-de-France, seuls 14% de la population pratiquent une activité physique au niveau des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), à savoir :

  • Les enfants et jeunes gens âgés de 5 à 17 ans devraient accumuler au moins 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée à soutenue.
  • Les adultes âgés de 18 à 64 ans et les personnes âgées devraient pratiquer au moins, au cours de la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue.

Le plan régional Sport Santé Bien-Être

En France, la loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé représente une avancée majeure. L’article 144 stipule que « dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d'une affection de longue durée, le médecin traitant peut prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient.»

Cette orientation nationale est déclinée non seulement dans le Plan Régional Sport Santé Bien-Être 2017-2020 (PRSSBE) mais également dans le second Projet Régional de Santé d’Ile-de-France 2018-2022.

Le PRSSBE, stratégie conjointe ARS-DRJSCS, se fixe pour objectif de mobiliser l’ensemble des acteurs de la santé et du sport en Ile-de-France, afin de promouvoir l’activité physique comme facteur de santé.

Prescri’Forme et particularités franciliennes

Le PRSSBE inclut « Prescri’Forme - l’activité physique sur ordonnance en Ile de France ». Ce dispositif vise, à l’aide d’une prescription médicale et d’un carnet de suivi, à accompagner et à soutenir les personnes souhaitant maintenir ou améliorer leur santé par une pratique sportive ou d’activité physique sécurisée et délivrée par des professionnels formés.

Le dispositif Prescri’Forme présente trois particularités franciliennes par rapport au cadre législatif, à savoir :

  • La possibilité de prescription est étendue aux médecins de toutes spécialités, libéraux et hospitaliers ;
  • Au-delà des affections de longue durée (ALD), le dispositif englobe l’obésité et l’hypertension artérielle ;
  • Une plate-forme téléphonique départementale, au sein de chaque centre de référence-ressources agréé Prescri’Forme, vient en appui aux médecins notamment dans l’aide à la prescription de l’activité physique adaptée.

Aller plus loin

Le saviez-vous ?

Le manque d’activité physique est considéré comme le 4ème facteur de risque de décès dans le monde, selon l’OMS.

Dans une société de plus en plus sédentaire, la pratique d’une activité physique ou sportive s’impose comme un facteur essentiel de santé publique.

Pratiquer une activité physique offre plusieurs bénéfices :

  • réduction du risque d’apparition et d’aggravation de nombreuses pathologies chroniques ;
  • effets sur la santé mentale : diminution du stress, de l’anxiété et de la dépression ;
  • limitation de la perte d’autonomie et du risque de chute chez la personne âgée.

Mots clés