La santé avance en Île-de-France

Néonatalité : étude de l'environnement sonore dans des maternités d'Île-de-France

Etude et rapport
Santé publique
Date de publication
Visuel
publication - visuel générique
L'ARS Île-de-France a conduit une étude expérimentale visant à évaluer l’environnement sonore dans cinq services de réanimation néonatale et de néonatalogie de maternités franciliennes de type III.
Corps de texte

Les services de néonatalogie et de réanimation néonatale des établissements de santé offrent un environnement hautement médicalisé nécessaire pour la prise en charge des nouveau-nés prématurés, qui peut toutefois impacter l’environnement sonore de l’enfant.

Les mesures acoustiques réalisées dans le cadre de cette étude ont mis en évidence des dépassements, pour certains majeurs, des valeurs de référence disponibles (OMS, recommandations américaines…) au niveau des incubateurs et dans les chambres. Ces nuisances sonores peuvent avoir des conséquences sur le développement des nouveau-nés, particulièrement vulnérables. Elles peuvent également conduire à des situations de stress et de souffrance pour les parents et les professionnels de santé.

Prévention et sensibilisation

Face à ces constats, l’ARS Île-de-France s’est engagée dans la mise en œuvre d’actions de formation et de prévention pour améliorer l’environnement sonore de ces services. Elle a notamment conçu deux supports de communication diffusés dans les maternités de la région :

  • une affiche qui a vocation à être apposée dans les services de néonatalogie et qui vise à sensibiliser l’ensemble des personnes fréquentant ces unités (parents, professionnels de santé, autres personnels….).
  • une plaquette à destination des personnels de l’établissement pour proposer des leviers d’actions de réduction des nuisances à différents niveaux (personnel, fonctionnement, équipements…).

Télécharger

L’ARS Île-de-France propose également une journée de formation, organisée en lien avec le CidB (centre d’information sur le bruit) destinée au personnel hospitalier au sein de plusieurs maternités de type II ou III.

Ces actions s’inscrivent dans le cadre de l’action 4.1 « Réduire les risques environnementaux chez la femme enceinte et le jeune enfant » du troisième Plan Régional Santé Environnement d’Île-de-France (2017-2021), dont l’un des axes porte sur l’amélioration de la qualité de l’environnement sonore des nouveau-nés prématurés en milieu hospitalier.

L’Agence régionale de santé Île-de-France soutient, depuis plusieurs années, un dispositif de suivi des nouveau-nés vulnérables et de dépistage néonatal des troubles de l’audition. 

Aller plus loin

Liens utiles

Bloc Liens Utiles