La santé avance en Île-de-France

Hospitalisation à domicile : annuaire et activité

Service
Professionnels de santé Etablissements de santé
Date de publication
Visuel
visuel générique service carto
Accroche
L’offre d’hospitalisation à domicile (HAD) en Île-de-France est portée par 14 structures. Trois opérateurs ont une aire géographique d’intervention régionale et représentent 94 % de l’activité : Fondation Santé-Service, HAD de l’AP-HP et Fondation-Œuvre-Croix-Saint-Simon. Trois opérateurs sont spécialisés en médecine physique et réadaptation et un en néonatologie.
Corps de texte

L’activité d’HAD en Île-de-France a représenté 963 080 journées pour 2 639 patients par jour en 2016. Elle est décrite sous forme de tableau de bord (Excel) et de cartes de taux de recours à l’HAD par opérateurs et par modes de prises en charges regroupés en 7 catégories. Une étude spécifique retrace le parcours des nouveau-nés ayant bénéficié d’un séjour en HAD. Par ailleurs un diaporama présente les taux de transfert en HAD par les établissements de santé MCO (médecine-chirurgie-obstétrique) et SSR (soins de suite et réadaptation).

La carte des opérateurs d’HAD permet d’obtenir pour chaque commune, la liste des structures d’HAD en capacité d’intervenir, avec la mention d’une éventuelle spécialisation et les coordonnées utiles pour les solliciter.

Carte des opérateurs 2017

Annuaires spécifiques

HAD de réadaptation

Autres HAD

HAD de la Croix-Saint-Simon

HAD de l’AP-HP

HAD Santé Service

Tableau de bord 2013-2017

Le tableau de bord présente les données de l’HAD en Île-de-France de 2013 à 2017. Il est recommandé de lire l’onglet LISEZ MOI pour appréhender l’ensemble des informations disponibles.

En 2017, les deux modes de prise en charge principaux sont les pansements complexes avec 29 % des journées et les soins palliatifs avec 17 % des journées. La chimiothérapie anti-cancéreuse représente 5 % des journées et la rééducation neurologique 2 % des journées. La périnatalité représente 3 % des journées pour la surveillance de grossesses à risque, 5% pour le post-partum pathologique et 1 % pour le nouveau-né à risque.

Place de l’HAD dans le parcours de soins des nouveau-nés en Île-de-France

Cette étude dresse un état des lieux de la place qu’occupe l’HAD dans le parcours de soins des nouveau-nés en Île-de-France. Pour cela, le parcours post-natal de 172 420 enfants nés en 2015 a été étudié par chaînage entre les PMSI (Programme de médicalisation des systèmes d’information) de l’HAD et du MCO (Médecine – Chirurgie – Obstétrique).

L’étude a été conduite par l’équipe de PERINAT-ARS-IDF. Elle a vocation à être répétée annuellement afin d’évaluer l’impact des actions de l’ARS et de ses partenaires pour raccourcir les séjours en MCO au profit d’une HAD, bénéfique pour les soins de développement et l’instauration du lien entre parents et enfant.

Hospitalisation à domicile complémentaire ou substitutive des actes effectués par les professionnels libéraux ? Etude de l’Assurance Maladie en Île-de-France - 2017

Il n’est pas retrouvé en Île de France de corrélation significative entre le taux de recours à l’HAD et les actes techniques ou la coordination des professionnels libéraux. Une relation positive est par contre retrouvée entre taux de recours à l’HAD et densité des infirmiers libéraux. Ces résultats doivent être interprétés avec prudence car ils ne sont que le reflet de la méthodologie retenue et ne s’appliquent qu’à l’Île de France. Quelques données concernant la démographie des professionnels de santé et l’activité de visites en Île-de-France sont proposées en annexe.

Taux de transfert en HAD par les établissements MCO/SSR en 2015

Le transfert en HAD est désormais un objectif prioritaire pour les établissements de médecine-chirurgie-obstétrique (MCO), soins de suite et réadaptation (SSR) et des ESMS dans leurs contrats pluri-annuels d’objectifs et de moyens (CPOM) avec l’ARS.
Diaporama  - Taux de transfert en HAD par les établissements MCO/SSR - Année 2015

Carte des taux de recours à l’HAD en Île-de-France en 2016

Elle est exprimée en nombre de patients par jour pour 100 000 habitants. La légende différencie 4 intervalles de taux de recours ; en cliquant sur un point de la carte, vous connaîtrez le taux exact de la zone cliquée.

Carte de l’évolution du taux de recours à l’HAD entre 2014 et 2016

Elle permet de distinguer les territoires avec augmentation, stabilité ou diminution du recours à l’HAD ; en cliquant sur un point de la carte, vous connaîtrez le taux moyen des 3 dernières années de la zone cliquée.

Réalisez votre propre carte HAD en Ile-de-France !

Grâce à Santégraphie, vous pouvez ajouter des « couches » de données à la carte de recours à l’HAD. Vous pouvez visualiser par exemple des informations concernant la densité des professionnels libéraux, la localisation des établissements de santé ou des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), le nombre d’habitants ou la part de population âgée de plus de 60 ans.

 

Deux atlas

Pour 2015 et 2016, des diaporamas avec les cartes de recours à l’HAD par opérateurs :

  • Recours global à l’HAD de l’ensemble des opérateurs
  • Recours à l’HAD de la Fondation Santé-Service
  • Recours à l’HAD de l’AP-HP
  • Recours à l’HAD de la Fondation Croix-Saint-Simon
  • Recours aux autres opérateurs d’HAD polyvalente
  • Recours aux opérateurs d’HAD spécialisés en médecine physique et réadaptation
  • Recours aux opérateurs d’HAD spécialisés en périnatalité

Ainsi que des cartes de recours à l’HAD par groupes de mode de prise en charges principaux (MPP) :

  • Soins palliatifs (04)
  • Chimiothérapie anticancéreuse (05)
  • Pansements complexes (09)
  • Rééducation orthopédique et neurologique (11 et 12)
  • Soins de nursing lourds (14)
  • Périnatalité (19, 21 et 22)
  • Autres MPP (01, 02, 03, 06, 07, 08, 10, 13, 15, 17,18, 24 et 29)

A télécharger