La santé avance en Île-de-France

Addictovigilance

Article
Dans le cadre de ses missions de veille et d’alerte, l’ARS doit être informée de tout signal d’alerte pouvant avoir des conséquences sur les pratiques et la prise en charge en addictovigilance en Île de France.
Corps de texte

L’addictovigilance se définit comme la surveillance des cas d’abus et de dépendance liés à la prise de toute substance ayant un effet psychoactif, qu’elle soit médicamenteuse ou non, à l’exclusion de l’alcool éthylique et du tabac.

Cette surveillance repose sur un réseau national de centres d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance et d’addictovigilance (CEIP-A). En Île de France, cette mission est assurée par le CEIP-A de Paris (IDF-Centre).

Le réseau d’addictovigilance (CEIP-A) a pour missions :

  • L’évaluation du potentiel d’abus et de dépendance d’un produit et ses risques pour la santé publique grâce à des systèmes de recueil adaptés,
  • La collecte et l’évaluation des cas d’abus et de dépendance mais également des cas d’usage détourné des médicaments psychoactifs,
  • Mener des enquêtes et des études d’addictovigilance,
  • D’assurer l’information et la prévention auprès des professionnels de santé et du grand public (enseignement, site Internet, bulletins, tweet…),
  • D’identifier des signaux et des risques sanitaires d’intérêt majeur en santé publique (nouvelles drogues de synthèse, nouvelles pratiques de consommation, nouveaux profils d’usagers) à travers les notifications spontanées, les outils épidémiologiques et les partenariats qu’il a développés depuis plusieurs années,
  • Et participer ainsi à la diffusion de messages d’alertes sanitaires

La Notification Spontanée (NotS) : est un système de déclaration de cas de pharmacodépendance, d’abus ou d’usage détourné de produits psychoactifs. La notification peut être faite par tout un chacun, professionnel de santé ou usager. La déclaration peut se faire par téléphone ou sur formulaire disponible sur le site du CEIP de Paris (http://addictovigilance.aphp.fr), à retourner par courrier, mail ou fax.

Le groupe "Veille et Alerte stupéfiants et psychotropes"

Mis en place en 2012 par l’ARS, le groupe de travail «Veille et Alerte psychotropes et stupéfiants» réunit des acteurs impliqués dans l’addictovigilance et l’addictologie en Île-de-France :

  • le Centre d’Information et d’Evaluation en Pharmacodépendance et d’Addictovigilance d’Ile-de-France-Centre (CEIP-A),
  • l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT),
  • les structures CAARUD, CSAPA, ELSA et
  • une association du milieu urbain et festif (Techno +).

Les objectifs sont d’organiser des échanges réguliers entre les acteurs régionaux impliqués dans l’addictologie afin de débattre des problématiques générales en addictovigilance, des signaux «d’intérêt», des phénomènes émergents et d’organiser la transmission d’informations en addictovigilance en Île de France.

Le groupe a élaboré un glossaire de messages de réduction des risques à l’attention des professionnels de santé et des usagers de substances psychoactives. Chaque message a été rédigé en concertation avec le CEIP-A d’IDF et les acteurs de terrain pour les recommandations aux usagers et comprend d’une part un rappel pharmaco-toxicologique, la conduite à tenir pour les professionnels de santé et les recommandations pour les usagers de substances.

A télécharger