La santé avance en Île-de-France

Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) en Ile-de-France

Article
La composition des 15 Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) franciliens est issue d’un long travail de concertation. L’ARS Île-de-France a piloté la démarche dès la fin de l’année 2014, en étroite collaboration avec la représentation régionale de la Fédération Hospitalière de France (FHF).
Corps de texte

Trois établissements de santé n’intègrent pas un GHT en raison de leurs spécificités :

  • l’Etablissement Public de Santé National de Fresnes ;
  • le Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie ;
  • l’Etablissement Public de Santé de Ville-Evrard.

L’Assistance Publique Hôpitaux de Paris est associée à tous les GHT. Afin de faciliter les interactions, l’AP-HP et la conférence des doyens d’Ile-de-France ont respectivement désigné un groupe hospitalier et une faculté de médecine référents auprès de chaque GHT.

Les GHT ont vocation à garantir au patient une offre de proximité ainsi que l’accès à une offre de référence. L'objectif est d’assurer à la fois le maillage territorial d’accès aux soins de premier recours et le suivi des patients dans des parcours de prise en charge gradués. Dans cette perspective, les GHT consolident les équipes médicales autour de plateaux techniques sécurisés, afin de minimiser les tensions pesant sur certaines professions médicales, du fait de la rareté des praticiens. Les GHT doivent également permettre aux établissements publics de santé de dégager des marges de manœuvre sur leurs fonctions supports pour les redéployer au bénéfice des patients.

L’adaptation permanente des GHT aux besoins de santé de la population et l’ouverture des groupements à leurs partenaires sanitaires et médico-sociaux induisent une réflexion continue sur les projets médicaux partagés, au-delà du 1er juillet 2017.

Aller plus loin

Mots clés

GHT