La santé avance en Île-de-France

Incendie Notre-Dame : point de situation du 18/07/2019

Article
3 mois après l’incendie de Notre-Dame de Paris, intervenu le 15 avril 2019, l’Agence régionale de santé Île-de-France a accueilli la presse pour faire un point de situation, aux côtés de la Préfecture de police, de la Mairie de Paris et de la Direction régionale des affaires culturelles.
Corps de texte

L’objectif était de récapituler, dans un dossier documentaire complet *, les nombreuses actions menées depuis l’incendie pour déterminer le risque sanitaire et assurer la protection des populations, et de présenter les résultats de l’ensemble des prélèvements réalisés par les différentes parties prenantes depuis le 15 avril :

  • qualité de l’air
  • poussières extérieures
  • poussières intérieures dans des logements et établissements accueillant de jeunes enfants
  • plombémies effectuées par les enfants et femmes enceintes

Le document reprend également les différentes recommandations sanitaires émises par l’Agence, ainsi que le courrier adressé le 5 juillet à la Maire de Paris, Anne Hidalgo, pour dresser le bilan de la situation sanitaire et des actions entreprises.

Au regard du caractère extrêmement hétérogène des résultats des prélèvements effectués, faisant apparaître en plusieurs endroits une pollution au plomb résiduelle indépendante de l’incendie de la cathédrale, et dans le but d’élaborer des recommandations destinées à renforcer les mesures de prévention et de protection des populations, l’Agence régionale de santé Île-de-France a présenté à cette occasion un nouvel avis sanitaire relatif à la pollution au plomb à la suite de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

 

*Dossier mis à jour le 19 juillet suite à la transmission par la Ville de Paris d’un rapport de prélèvement effectué dans un établissement privé