La santé avance en Île-de-France

Plan canicule

Article
Visuel
Canicule, fortes chaleurs : soleil méchant
Niveaux d'activation, rôle de l'ARS, recommandations sanitaires, informations pratiques...
Corps de texte

Un numéro d’information est disponible en cas d’épisode de forte chaleur Canicule-info-service

0 800 06 66 66

(appel gratuit depuis un poste fixe), tous les jours de 09 h à 19 h

    Pour tous et tout particulièrement pour la personne âgée, la femme enceinte, le bébé ou la personne en situation de handicap, il est nécessaire de : 

    • boire régulièrement de l’eau ; 
    • mouiller son corps et se ventiler ; 
    • manger en quantité suffisante ; 
    • éviter les efforts physiques ; 
    • ne pas boire d’alcool ; 
    • maintenir son habitation au frais en fermant les volets le jour ; 
    • passer du temps dans un endroit frais (cinéma, bibliothèque, supermarché ...) 
    • donner et prendre des nouvelles de ses proches. 
    Canicule : boire de l'eau, mouiller son corps, rester au frais, bien manger, éviter les efforts physiques, ne pas boire d'alcool

    Les numéros d’urgence à connaître

    • le 15 (Samu),
    • le 18 (Pompiers),
    • le 112 (numéro d’urgence unique européen).

     

    Dans le cadre du plan national canicule, le niveau de "veille saisonnière" est activé du 1er juin au 31 août.

    Les objectifs

    • anticiper l’arrivée d’une canicule
    • définir les actions à mettre en oeuvre aux niveaux local et national pour prévenir et limiter les effets sanitaires
    • adapter au mieux les mesures de prévention et de gestion au niveau territorial en portant une attention particulière aux populations spécifiques

    Les différents niveaux d’activation du plan canicule

    Ces niveaux s’articulent avec les 4 couleurs de vigilance météorologique de Météo France:

    1. Le niveau 1 - veille saisonnière (vigilance verte)
    2. Le niveau 2 - avertissement chaleur (vigilance jaune)
    3. Le niveau 3 - alerte canicule (vigilance orange)
    4. Le niveau 4 - mobilisation maximale (vigilance rouge)

    Les grands axes du plan canicule

    • La mise en œuvre des mesures de protection des personnes à risque hébergées en institutions (établissements accueillant des personnes âgées, établissements pour personnes handicapées) ou hospitalisées en établissements de santé.
    • Le repérage individuel des personnes à risque, grâce au registre des personnes fragiles ou isolées tenu par les communes.
    • L’alerte, sur la base de l’évaluation biométéorologique faite par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire (InVS).
    • La solidarité vis-à-vis des personnes à risque, mise en œuvre grâce au recensement et aux dispositifs de permanence estivale des services de soins et d’aide à domicile et des associations de bénévoles.
    • Le dispositif d’information et de communication, à destination du grand public, des professionnels et des établissements de santé.

    Le ministère chargé de la santé et l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) diffusent des supports d’information auprès du public local, notamment les personnes à risques ainsi qu’aux partenaires et relais (medias, associations, collectivités locales…).

    En cas d’alerte, les fiches du plan national délivre les recommandations à suivre par les différentes institutions et établissements.

    Le plan canicule précise qu'au regard de ses attributions propres en matière de prévention, de soins et de prise en charge médico-sociale, l'ARS apporte son appui au préfet dans la mise en oeuvre du dispositif «canicule».

    Pendant la période estivale, l’ARS Ile-de-France veille à

    • l’organisation de la permanence des soins en médecine ambulatoire dans les départements
    • la programmation anticipée et coordonnée au niveau régional et au sein de chaque territoire de santé, des capacités d’hospitalisation et de leur adaptation en fonction des fluctuations saisonnières.

    Aller plus loin

    Liens utiles

    Canicule : prévenir et réagir - vidéo

    Mots clés

    Canicule