MANO : Optimiser les maraudes, et augmenter l’impact sur les populations en rue

Article
Visuel
mano outil gestion des maraudes

MANO est un service de soutien aux équipes mobiles visant à améliorer la vie des populations en rue et à favoriser leur réinsertion. Ce service a fait l'objet d'un soutien de l'ARS IDF dans le cadre de son dispositif "Appel à innovateurs".

Corps de texte

Contexte :

Thématique : addictologie – toxicomanie - maraudes - social

Aujourd’hui, les personnes à la rue représentent à minima 300 000 personnes, dont 6000 d’entre elles décèdent chaque année. Les maraudes ont pour but de renouer du lien, d’aider à vivre et à améliorer la situation des personnes à la rue. Elles permettent de les orienter, prévoir les actions, se souvenir de la situation sociale et médicale de chaque personne rencontrée. Le problème, c'est qu'aucun outil d'aide à la gestion et au suivi n'existe actuellement pour les professionnels et acteurs qui interviennent dans ce champ.

Le projet MANO, porté par CAARUD EGO Saint Luc de l'association Aurore, vise à améliorer les maraudes, et leur impact auprès des publics. Il a été retenu par l'ARS pour bénéficier d'un portage financier au sein de son dispositif d’accompagnement "Appel à innovateurs" selon la méthode « Start-ups d’Etat ».

Présentation de l'outil :

Le service permet notamment, par l’intermédiaire d’une application mobile, de :

  • Planifier des actions (soins, accompagnements, démarches, orientations) à réaliser en lien avec les besoins individuels des personnes rencontrées en rue
  • Collecter et de partager des informations relatives aux populations afin d’améliorer la qualité de l’accompagnement et des soins dispensés
  • Mener à bien les démarches administratives relatives aux populations
  • Orienter au mieux et au plus proche les populations en fonction de leurs besoins

Point de situation en décembre 2020 par l'équipe projet :

"Mano est aujourd’hui un service utilisé par 15% des maraudes professionnelles de Paris, qui permet de réaliser le suivi médical et social de 430 usagers, et est utilisé par 50 professionnels. Ces six premiers mois nous ont permis de valider notre problématique, et d’avoir un outil dont l’utilité est vérifiée. Nos prochains objectifs seront de pouvoir déployer l’outil sur le territoire, de fédérer les maraudes (spécialisées ou non) autour de MANO, et ainsi d’avoir une base commune de travail, facilitant le parcours des usagers au contact des maraudes."

Porteur : Guillaume DEMIRHAN (infirmier) - CAARUD EGO Saint Luc de l'association Aurore (75018 Paris)

Contact