Sauve ma peau, maîtriser le risque escarre

Article
Visuel
Sauve ma peau, maîtriser le risque escarre - logo
Depuis 2013, l’ARS Ile-de-France accompagne les établissements sanitaires et médico-sociaux de la région pour éviter les escarres. Une nouvelle enquête régionale de prévalence du risque d’escarre est organisée fin 2020.
Corps de texte

Afin de démontrer que la survenue d’escarre n’est pas inéluctable avec l’avancée dans l’âge, l’Agence régionale de santé Ile-de-France a initié la campagne « Sauve ma peau ». Le formidable engagement des équipes de services hospitaliers, d’établissements d’hébergement médico-sociaux ou de soins infirmiers à domicile a permis de faire reculer ce risque.

La STARAQS, structure d’appui régionale à la qualité des soins et la sécurité des patients en Île-de-France, a présenté le 29 septembre 2020 à Paris les modalités de la nouvelle enquête régionale de prévalence du risque d’escarre.
Cette journée a été l’occasion de présenter trois formations sur le dépistage et la prévention des escarres développées par des équipes hospitalières sélectionnées à la suite d’un appel à projets.

Troisième enquête régionale de prévalence du risque d’escarre du 30 novembre au 5 décembre 2020

En participant à cette enquête, vous pourrez :

  • objectiver et évaluer le niveau de qualité de prise en charge des escarres dans votre structure ;
  • disposer d’indicateurs, prévalence du risque d’escarre, taux d’escarres acquises/importées, et les corréler avec les indicateurs de qualité et sécurité des soins ;
  • comparer vos résultats aux enquêtes de 2015 et 2017 ;
  • vous inscrire dans une dynamique régionale de partage d’expérience.

La restitution des résultats régionaux avec partage d’expériences sont prévus en mars 2021.

La campagne "Sauve ma peau, maîtriser le risque Escarre"

224 structures (107 sanitaires, 117 médico-Sociaux) se sont engagées volontairement à mettre en œuvre 5 pratiques à fort impact :

  1. Piloter en pluridisciplinaire,
  2. évaluer et réévaluer le risque d’escarre,
  3. pour le patient à risque, adapter la prévention en ciblant la mobilisation et l’adaptation des supports 
  4. traiter tôt l’escarre, dès la rougeur,
  5. former les professionnels et éduquer les patients et leur entourage

Chiffres repères de la campagne (septembre 2013 - juin 2014 )

  • 128 établissements ont effectué la démarche complète et 230 équipes ont reçu le certificat « Sauve ma peau ».
  • 24 911 patients à risque d’escarre n’ont pas acquis d’escarre dans la région pendant cette période.