Vaccination contre la Covid-19 en centre de vaccination

Article

La vaccination contre la Covid-19 est possible pour tous dès 12 ans en Île-de-France en centres de vaccination. Retrouvez les informations sur les conditions de prise en charge pour leur vaccination dans les centres de vaccination.

Quelles sont les personnes éligibles à la vaccination en centre de vaccination en Île-de-France ?

  • Aux personnes âgées de plus de 16 ans quelle que soit leur situation
  • Aux personnes âgées de 12 à 15 ans inclus sur présentation d’une autorisation parentale

Le jour de la vaccination, l’adolescent de moins de 16 ans peut venir accompagné de l'un de ses parents (ou titulaire de l’autorité parentale). Il s'agit d'une recommandation et non d'une obligation. En revanche, il doit impérativement présenter l’autorisation parentale à la vaccination contre la Covid-19 remplie et signée par l'un des deux responsables légaux s'engageant à avoir reçu l'autorisation de l'autre).

A noter : La vaccination n'est pas recommandée pour les adolescents ayant développé un syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (PIMS) à la suite d’une infection par la Covid-19.

Les mineurs, sauf s'ils ont plus de 16 ans et disposent d'une carte Vitale à leur nom, doivent présenter lors de la vaccination la carte Vitale d'un de leurs parents auquel ils sont rattachés ou une attestation de droit mentionnant le numéro de Sécurité sociale d'un de leurs parents pour faciliter la récupération de leur attestation de vaccination en ligne.

Les personnes non affiliées à la Sécurité sociale peuvent se faire vacciner sans attestation de droits. il est possible de se faire vacciner sans attestation de sécurité sociale pour les personnes non affiliées. Un document vous sera alors remis par le centre de vaccination pour assurer le suivi jusqu’à la 2e dose et l’obtention du pass sanitaire.

Pour télécharger votre attestation de vaccination certifiée

Pour rappel : le pass sanitaire entrera en vigueur pour les mineurs à partir de 12 ans et 2 mois le 30 septembre 2021.

Où et comment prendre rendez-vous pour sa vaccination en centre de vaccination ?

Tous les centres ouverts aux particuliers en Île-de-France sont répertoriés sur le site Santé.fr.

Depuis ce site, vous pourrez retrouver les centres à proximité de chez vous et trouver les coordonnées du centre dans lequel vous souhaitez vous faire vacciner pour le contacter

Ce site répertorie l’ensemble des centres ouverts en Île-de-France pour la vaccination des personnes éligibles. Il sera quotidiennement enrichi, dès l’ouverture de nouveaux centres à proximité de chez vous

Chercher un centre de vaccination

Un numéro vert 0800 009 110 (7/7j de 06h à 22h) est également lancé pour bénéficier d'une aide à la prise de rendez-vous.

Qui est concerné par la dose de rappel ?

Une campagne de rappel vaccinal contre le Covid-19 a été lancée le 1er septembre 2021 pour les personnes de plus de 65 ans et les plus vulnérables, présentant un très haut risque de forme grave de Covid-19 en raison d'une pathologie listée ci-dessousou rendus plus vulnérables par une comorbidité (comorbidités à risque de formes graves de Covid-19 listées ci-dessous). Les personnes ayant reçu une injection du vaccin Janssen sont également concernées. L’objectif de cette nouvelle dose est d’assurer une protection maximale, alors que l’on constate une diminution de l’efficacité des vaccins face au variant Delta. (en savoir + sur la campagne de rappel)

Cette dose de rappel doit être administrée après un délai d’au moins 6 mois suivant la primovaccination complète, sauf pour les personnes ayant reçu une dose de Janssen qui peuvent bénéficier d’un rappel 4 semaines après l’injection.

A noter que pour :

  • les personnes qui ont eu la Covid-19 depuis plus de deux mois, une seule dose de vaccin suffit pour obtenir un primo schéma vaccinal complet 
  • les personnes recevant le vaccin Janssen, une seule dose est nécessaire pour obtenir un primo schéma vaccinal complet 

Pour les vaccins à ARNm (Pfizer / Moderna) : le délai d’espacement entre les deux injections doit être compris entre 3 et 7 semaines. Ce nouvel espacement pour les vaccins à ARNm n’augmente en rien le risque d’échec vaccinal. Par ailleurs, l’injection d’une première dose de vaccin garantit déjà un degré de protection élevé contre la Covid-19.

Dans le contexte actuel de la diffusion rapide du variant Delta, la HAS a considéré, dans un avis publié le 9 juillet, que les vaccins à ARN messager permettent de lutter plus efficacement contre la transmission du virus. Les personnes devant bénéficier d’un schéma de vaccination à deux doses et ayant reçu une première injection d’AstraZeneca recevront une deuxième dose avec un vaccin à ARNm, en centre de vaccination ou en ville, à partir de 4 semaines après cette première injection

Avec quel vaccin serai-je vacciné ?

Les centres de vaccination proposent des injections avec les vaccins Pfizer en majorité. Certains centres peuvent aussi proposer le vaccin Moderna.

Suivre les chiffres clés de la vaccination en Île-de-France.

Vous avez des questions sur la campagne de vaccination ? 

 

Il s'agit des personnes :

  • atteintes de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
  • atteintes de de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
  • transplantées d’organes solides ;
  • transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes ;
  • atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (liste spécifique établie par le COS et les filières de santé maladies rares) ;
  • atteintes de trisomie 21

  • Pathologies cardio-vasculaires
    o Hypertension artérielle compliquée (notamment complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales),
    o Antécédent d’accident vasculaire cérébral,
    o Antécédent de chirurgie cardiaque,
    o Insuffisance cardiaque ;
    o Antécédents de coronaropathie

  • Diabètes de type 1 et 2 ;

  • Pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d’une infection virale, notamment
    o broncho pneumopathie obstructive,
    o insuffisance respiratoire,
    o asthme sévère,
    o fibrose pulmonaire,
    o syndrome d’apnées du sommeil,
    o mucoviscidose,

  • Insuffisance rénale chronique ;

  • Obésité avec indice de masse corporelle supérieure ou égale à 30 ;

  • Cancer ou hémopathie maligne ;

  • Maladies hépatiques chroniques, en particulier la cirrhose;

  • Immunodépression congénitale ou acquise ;

  • Syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;

  • Pathologies neurologiques
    o Maladies du motoneurone,
    o Myasthénie grave,
    o Sclérose en plaques,
    o Maladie de Parkinson,
    o Paralysie cérébrale,
    o Guadriplégie ou hémiplégie,
    o Tumeur maligne primitive cérébrale,
    o Maladie cérébelleuse progressive ;

  • Troubles psychiatriques ;

  • Démence

Il s’agit des personnes :

  • ayant reçu une transplantation d’organe ou de cellules souches hématopoïétiques ;
  • sous chimiothérapie lymphopéniante ;
  • traitées par des médicaments immunosuppresseurs forts, comme les antimétabolites (cellcept, myfortic, mycophénolate mofétil, imurel, azathioprine) et les AntiCD20 (rituximab : Mabthera, Rixathon, Truxima) ;
  • dialysées chroniques après avis de leur médecin traitant qui décidera de la nécessité des examens adaptés;
  • au cas par cas, les personnes sous immunosuppresseurs ne relevant pas des catégories susmentionnées ou porteuses d’un déficit immunitaire primitif.

Les personnes immunodéprimées devront suivre l’un des parcours vaccinaux ci-dessous, en fonction de leur âge (moins de 55 ans ou plus de 55 ans).

Personnes immunodéprimées de moins de 55 ans

1ère dose

2ème dose

3ème dose

Personnes immunodéprimées ayant reçu une première dose de vaccin AstraZeneca avant le 19 mars mais n’ayant pas encore reçu une seconde dose de vaccin

AstraZeneca

Pfizer-BioNTech ou Moderna

12 semaines après la 1ère injection

Pfizer-BioNTech ou Moderna

4 semaines après la 2ème injection

Personnes immunodéprimées ayant reçu une première dose de vaccin à ARNm

Pfizer-BioNTech ou Moderna

Pfizer-BioNTech ou Moderna

4 semaine après la 1ère injection

Pfizer-BioNTech ou Moderna

4 semaines après la 2ème injection ou le plus rapidement possible si ce délai est dépassé

Personnes immunodéprimées de 55 ans et plus

1ère dose

2ème dose

3ème dose

Schéma vaccinal avec AstraZeneca

AstraZeneca

AstraZeneca

12 semaines après la 1ère injection

 

AstraZeneca

4 semaines après la 2ème injection

Schéma vaccinal avec vaccins à ARNm

Pfizer-BioNTech ou Moderna

Pfizer-BioNTech ou Moderna

4 semaines après la 1ère injection

Pfizer-BioNTech ou Moderna

4 semaines après la 2ème injection ou le plus rapidement possible si ce délai est dépassé

Aller plus loin

Pour en savoir plus sur la vaccination

Le site du ministère des Solidarités et de la Santé, pour s’informer sur les politiques vaccinales et le Covid-19.

Le site de la Haute autorité de Santé (HAS), pour s’informer sur les recommandations vaccinales.

Le site vaccination-info-service.fr, pour s’informer sur la vaccination.

Le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé pour s’informer sur l’autorisation des essais cliniques et la sécurité des vaccins.

Le site l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) pour s’informer sur la recherche médicale.

Le site Covireivac, pour devenir volontaire pour tester les vaccins Covid.

Mots clés