La santé avance en Île-de-France

Une Plateforme régionale de télémédecine dédiée au polyhandicap

Actualité
Autonomie et médico-social
Date de publication
L’Agence régionale de santé Île-de-France lance une Plateforme régionale de télémédecine dédiée aux usagers (enfants et adultes) porteurs d’un polyhandicap.
Corps de texte

La « Plateforme régionale télémédecine polyhandicap » a vocation à réunir, au sein d'une instance dédiée, tous les acteurs concernés : professionnels du soin des secteurs sanitaire (APHP et autres fédérations hospitalières) et médico-social (gestionnaires et représentants d’établissements médico-sociaux), représentants des usagers. Tous participent pleinement à la sélection, l’élaboration et au suivi des projets de télémédecine à destination des personnes polyhandicapées.

La création de cette plateforme découle de la volonté de l’ARS de structurer de manière pérenne la réponse que peut apporter la télémédecine à cette population spécifique. Dans le contexte d’une population fragile porteuse de multiples handicaps et souvent difficilement mobilisable, la télémédecine permet désormais un accès à distance d’un patient à un médecin ou à une équipe médicale.

Objectif : un déploiement dans 50 IME et 11 SSR

A cet effet, la Direction de l’autonomie de l'Agence a réservé un budget de 1,5 M€ afin de développer des actions de télémédecine : téléconsultations et téléexpertise. Le financement alloué devrait faciliter l’émergence et la coordination de projets de télémédecine jusqu’à fin 2022. D'ici là, la réflexion sur le modèle financier visant à pérenniser ces activités de télémédecine devra être stabilisée.

La Plateforme démarrera son activité par la mise en place d’un « Parcours de soins des enfants polyhandicapée nécessitant un avis de neuropédiatres via un dispositif de télémédecine ». L’APHP a été mandatée, en lien avec le CESAP (Comité d'Etudes, d'Education et de Soins Auprès des Personnes Polyhandicapées), pour mettre en place ce projet. L’APHP assurera le lien avec les établissements sanitaires, y compris ceux en dehors de l’APHP. Le CESAP sera chargé de coordonner l’ensemble des établissements médico-sociaux concernés par la mise en place d’un dispositif de télémédecine.

Déjà mise en place dans 9 IME (Instituts Médico Pédagogiques), la solution de télémédecine devrait être déployée dans 50 IME au total en Île-de-France et dans 11 SSR (Soins de Suite et réadaptation) accueillant des enfants polyhandicapés, en lien avec 5 services de neuropédiatrie des hôpitaux de l’APHP.