Sophie Martinon nommée Directrice générale adjointe de l’Agence

Communiqué de presse

Aurélien Rousseau a décidé de nommer Sophie Martinon, Directrice générale adjointe de l’ARS d’Île-de-France. Sophie Martinon était précédemment Directrice générale de l’Agence nationale d’appui des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP). Elle succède aujourd’hui à Nicolas Péju, celui-ci prenant la direction du centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts.

Normalienne, administratrice civile hors classe, Sophie Martinon, rejoint la Direction de la sécurité sociale (DSS) en 2007, à sa sortie de l’ENA. Elle y sera pendant 4 ans cheffe du bureau des prestations familiales et des aides au logement à la sous-direction de l’accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail. Elle devient ensuite chargée de mission auprès de la directrice générale de l'Institut de veille sanitaire (InVS), intégré par la suite dans Santé publique France, avant de diriger le cabinet du Directeur général de la Caisse nationale de l'assurance maladie (2013-2014).

Sophie Martinon prend alors des fonctions de conseillère en charge des comptes sociaux au cabinet du ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin, et du secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert (2014-2016), fonctions dans lesquelles elle avait déjà eu l’occasion de travailler avec Aurélien Rousseau. Sophie Martinon était depuis juin 2016 Directrice générale de l’ANAP, où elle a fait évoluer l’offre de services pour les professionnels de santé et les modalités d’intervention de l’agence.

Aurélien Rousseau souligne « l’excellente connaissance des champs d’intervention de l’Agence que possède Sophie Martinon, qui s’impliquera également sur les sujets de santé publique et de prévention. Comme avec Nicolas Péju, il n’y aura pas de répartition des dossiers entre nous deux qui devons être mobilisables sur tous les sujets même si cela ne l’empêchera pas de piloter certains chantiers plus directement ».

Il salue également le parcours et l’investissement de Nicolas Péju avec qui il a toujours travaillé « en très grandes proximité et confiance » et qu’il « remercie pour tout ce qu’il a apporté à l’Agence ces dernières années et tout particulièrement ces derniers mois. Sa très fine connaissance de l’Agence et des acteurs de santé, ses capacités de pilotage, son engagement sans faille ont été particulièrement précieux dans la conduite des politiques publiques que nous menons pour la santé des Franciliens, tout autant que dans la gestion de cette crise sanitaire sans précédent qui nous mobilise depuis un an ».