Retour sur le webinaire consacré au déploiement de filières endométriose en Île-de-France

Actualité
Webinaire endométriose

La soirée de lancement des filières endométriose en Île-de-France s’est déroulée le mardi 8 mars 2022, à l’occasion de la journée des droits de la femme. Elle était organisée par l’Agence régionale de santé Île-de-France, en collaboration avec les associations de patientes, EndoFrance et ENDOmind, et les professionnels porteurs des filières endométriose.

Qu’est-ce que l’endométriose ?

Pathologie peu connue et mal diagnostiquée, l’endométriose touche pourtant 10 à 20 % des femmes en âge de procréer, soit entre 300 000 et 600 000 femmes en Île-de-France. L'endométriose est une maladie caractérisée par la présence en-dehors de l'endomètre(1) et du myomètre(2), d'épithéliums(3) et/ou de stroma(4) ayant des similitudes avec l'endomètre(3), habituellement associée à un processus inflammatoire. Ses conséquences sont variables et parfois très sévères sur les plans de la fertilité, de la qualité de vie, ainsi que des retentissements fonctionnels profonds liés à la douleur.


(1) Endomètre : muqueuse qui tapisse l'intérieur du corps de l'utérus

(2) Myomètre : muscle utérin

(3) Epithéliums : tissus constitués de cellules, avec deux fonctions physiologiques : fonction de revêtement et fonction glandulaire.

(4) Stroma : couche musculaire interne de l'utérus.


Un premier événement majeur de l’Agence sur l’endométriose, dédié à l’information des professionnels

L’événement du 8 mars dernier, conçu sous forme de webinaire, avait pour ambition de montrer comment l’organisation en filières va permettre d’aider les professionnels du premier recours (médecins généralistes, infirmiers, kinésithérapeutes, etc.) à prendre en charge, en proximité, les femmes atteintes d’endométriose. Cet objectif se concrétisera au travers notamment des différents outils qu’ils auront à disposition afin de gagner en connaissances et compétences. 

Voir le programme ici

Au total, ce sont plus de 260 participants qui se sont connectés pour suivre cette soirée en visioconférence : médecins généralistes, gynécologues, sages-femmes, infirmiers, radiologues, ostéopathes, kinésithérapeutes, etc., ce qui témoigne de l’intérêt et de la mobilisation de ces professionnels pour améliorer la prise en charge des femmes concernées.

Les enjeux à venir du développement de filières endométriose

Le défi majeur est de renforcer la formation de l’ensemble des professionnels du premier recours afin de permettre une prise en charge de qualité des femmes, en proximité, au bon moment, et au juste niveau.

Les principales lignes directrices dans la politique des filières sont :

  • de développer une offre de soins de qualité, en ciblant notamment les populations et les départements de la grande couronne, pour garantir un égal accès à toutes à une prise en charge adaptée à leurs besoins ;
  • d’harmoniser les pratiques entre tous les professionnels qui composent ces filières afin de réduire les explorations et interventions répétées et inutiles (non pertinentes) et permettre une prise en charge de qualité, performante en cas d’endométriose complexe ou récidivante ;
  • de renforcer les outils pour les professionnels du premier recours, telles que les réunions de concertation pluridisciplinaire et les formations ;
  • de veiller à ce que les femmes soient impliquées dans cette organisation territoriale afin que leur vécu soit au cœur du fonctionnement des filières ;
  • de structurer une offre de soins permettant un parcours de prise en charge gradué et un accompagnement global des patientes. Tout professionnel de santé impliqué dans leur prise en charge est appelé à en être acteur et peut dès maintenant se manifester à la filière de son territoire d’exercice selon le découpage territorial qui a été défini. En devenant membre d’une filière, tout professionnel de santé doit s’engager à respecter les conditions de la charte d’adhésion de ladite filière. 

Accéder au replay de l’événement :