Retour sur la matinée « vaccination Covid-19 et réduction des inégalités de santé »

Actualité

Le mercredi 16 mars dernier, l’Agence régionale de santé Île-de-France a organisé une matinée de retours d’expériences autour des opérations d’aller-vers qui ont permis la prévention et la réduction des inégalités de santé dans le cadre de la campagne de vaccination Covid-19.

De nombreux acteurs réunis pour partager leurs expériences

À l’occasion de cette matinée, près de 200 acteurs mobilisés dans les actions d’aller-vers auprès de différentes populations se sont réunis au centre des colloques du Campus Condorcet : associations, collectivités, Assurance maladie, chercheurs, personnels de l’Agence du siège et des Délégations départementales, entre autres participants. 

Cette rencontre a permis de mettre en lumière neuf actions probantes ou prometteuses en matière de réduction des inégalités d’accès à la vaccination (voir le livret présentant 20 actions franciliennes à télécharger en bas de page), mais aussi d’échanger entre acteurs sur les difficultés surmontées et les facteurs susceptibles d’améliorer l’efficacité de notre mobilisation collective.

Les thématiques abordées

Le Dr. Luc Ginot, directeur de la Santé publique de l’ARS Île-de-France, a ouvert la matinée en  retraçant l’historique de l’aller-vers pour la vaccination. Se sont ensuite succédé neuf acteurs qui ont présenté leurs actions auprès des personnes en grande précarité et des personnes résidant en quartiers populaires sous-vaccinées depuis le début de la campagne.

Trois grands axes ont été proposés à la discussion.

Les opération d’”aller-vers”

Il a d’abord été question des opérations « allant vers » les quartiers prioritaires et zones rurales sous-vaccinés en s’appuyant sur des exemples d’équipes mobiles et de dispositifs itinérants. De la mise en place d’équipes mobiles pour les habitants des quartiers prioritaires de la ville au fonctionnement de « Vaccibus », ce sont différents modèles qui ont été proposés et discutés par le Conseil départemental des Yvelines, la Délégation départementale des Hauts-de-Seine de l’ARS Île-de-France et le Groupe hospitalier Sud Ile-de-France.

La promotion de la vaccination

Dans un second temps, les associations ADEPT, EMMAÜS et EPDH ont présenté leurs opérations vers les personnes vivant dans la grande précarité ou les publics éloignés de la vaccination. Ont été mis en lumière une action de promotion de la vaccination en foyer précaire et des opérations de vaccination et d’actions de sensibilisation à l’attention des gens du voyage entre autres publics.

Les possibilités d’approche populationnelle

Enfin, des actions ont illustré une approche populationnelle de la vaccination. Ainsi, la CPAM de Seine-Saint-Denis, la Mairie de Grigny et la Ville de Paris ont proposé différentes opérations à la discussion, comme la création d’un centre de vaccination dédié aux personnes âgées précaires et la mise en place de centres éphémères. Les échanges qui ont suivi les présentations ont soulevé les questions de l’adaptabilité de ces approches dans le temps et dans des situations différentes, évolutives et plurielles et de l’articulation entre dispositifs d’aller-vers et dispositifs de droit commun.

Des exemples et perspectives encourageants

La matinée a été clôturée par Amélie Verdier, Directrice générale de l’ARS Ile-de-France, qui a rappelé que la lutte contre les inégalités de santé est une préoccupation permanente et collective, et que les enseignements tirés doivent permettre de tracer des perspectives pour d’autres champs de la santé publique, et pour une meilleure convergence territoriale des dispositifs à l’avenir.

Retrouvez le programme complet de la journée.

Les enseignements de ce partage d’expériences

En conclusion de ces échanges, plusieurs points clés sont à retenir :

1. La pluralité des acteurs est indispensable à la réussite et l’aboutissement des actions engagées et permet de mieux prendre en compte les réalités du terrain.

2. La volonté d’offrir l’opportunité à tous d’avoir accès aux soins est au cœur de la démarche d’aller- vers, quelle que soit la structure mobilisée.

3. Au travers des différentes expériences proposées, ce sont des modèles qui transparaissent et qui pourront être mobilisés sur d’autres actions.

4. Des avancées ont été faites dans les démarches d’aller-vers, à la fois dans la généralisation des méthodologies, mais aussi dans leur contenu et dans la variété de ce qu’il a fallu mettre en œuvre

Vous voulez en savoir plus sur les actions présentées et sur ce qu’il est possible de faire en matière d’aller-vers ?

Retrouvez la compilation des 9 présentations de la matinée, ainsi que de 11 autres retours d’expérience que les porteurs ont accepté de partager :

Aller plus loin