La santé avance en Île-de-France

Recommandations concernant les prélèvements de poussière de plomb dans certains groupes scolaires privés

Communiqué de presse
Santé publique
Visuel
Communiqué de presse
Recommandations de l’Agence régionale de santé Île-de-France concernant les prélèvements de poussière de plomb dans certains groupes scolaires privés.
Corps de texte

Suite à l’incendie de Notre Dame, l’Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France a recommandé dans le cadre de son avis sanitaire du 7 juin, à toutes les structures recevant de jeunes enfants se situant à proximité de la cathédrale d’effectuer des prélèvements dans tous les espaces accueillant ces enfants. Dans son avis sanitaire du 18 juillet, l’Agence a étendu ce périmètre d’investigation à toutes les structures accueillant de jeunes enfants situées dans un rayon de 300m autour de tout point sur lequel une valeur supérieure à 5000µg/m2 aurait été retrouvée sur la voirie.

Cette valeur de 5000µg/m2 a été retenue pour définir le périmètre d’investigation afin de détecter l’éventuelle dissémination de poussières de plomb depuis la voirie vers les espaces intérieurs. Lorsque des poussières contenant du plomb sont retrouvées à des valeurs dépassant les recommandations, des mesures de nettoyage ou de travaux doivent être mises en œuvre, suivies de nouvelles analyses afin de s’assurer que les mesures prises ont été efficaces. Si les lieux ont été fréquentés par des enfants avant les opérations de nettoyage, des dépistages peuvent être recommandés. C’est le protocole qui a été mis en œuvre par la Ville de Paris pour les écoles publiques.

L’ARS a été destinataire ce jour des prélèvements effectués dans des établissements privés du Diocèse de Paris, dont certains se situant en dehors du périmètre d’investigation défini par l’ARS (St Jean Gabriel, Saint Victor, et Bossuet).

L’analyse de ces résultats fait apparaître que, pour 4 établissements (Saint Thomas d’Aquin, Sainte Clothilde, Saint Jean Gabriel, et Saint Victor), la méthodologie utilisée dans les rapports d’analyse des prélèvements concernant les espaces intérieurs ne permet pas de porter une appréciation quant à la réalité de l’exposition au plomb dans ces structures (volumes de prélèvements insuffisants, localisation imprécise des prélèvements, valeur limite de quantification inadaptée). L’ARS préconise donc la réalisation de nouveaux rapports d’analyse concernant la présence de plomb au sein de ces structures.          

  • Concernant l’école maternelle et élémentaire Sainte-Catherine :

Les valeurs relevées dans les pièces accessibles aux enfants sont pour certaines élevées. La moyenne des valeurs observées est supérieure au seuil de 70µg/m². Compte-tenu de ce dépassement un test de dépistage chez les enfants scolarisés dans l’établissement est recommandé.

Un rapport antérieur de la Ville de Paris mentionne par ailleurs la présence de peintures dégradées contenant du plomb. Celles-ci doivent faire l’objet de travaux visant à faire cesser leur accessibilité.

De nouveaux nettoyages renforcés suivi de nouvelles analyses devront être mis en œuvre.

  • Concernant l’école maternelle et élémentaire Saint-Victor

Une valeur élevée est identifiée dans un espace extérieur dans une courette de l’établissement. Compte-tenu de cette valeur un test de dépistage chez les enfants scolarisés dans l’établissement est recommandé. La cour devra rester inaccessible aux enfants tant qu’elle n’a pas fait l’objet d’un nettoyage permettant que la concentration surfacique des poussières au sol soit inférieure à 1000 µg/m2

  • Concernant l’école maternelle et élémentaire Bossuet

Les valeurs relevées dans les pièces accessibles aux enfants sont toutes inférieures au seuil de 70µg/m². Aucune mesure particulière n’est à mettre en œuvre pour cet établissement.

L’Agence a tenu ce jour une réunion avec le Rectorat de Paris et le Diocèse pour leur présenter ses analyses et ses recommandations.

L’Agence rappelle par ailleurs qu’a été mise en place une consultation spécialisée sur rendez-vous à l’Hôtel-Dieu et que, pour les personnes qui souhaitent avoir des renseignements sur les risques liés à une sur exposition au plomb pour la santé des enfants, il existe un numéro d’information (01 40 05 48 48) géré par le Centre antipoison et de toxicovigilance de Paris.

 

------------------------------ mise à jour du 3 septembre 2019 ------------------------------

Aller plus loin