La santé avance en Île-de-France

Promouvoir un urbanisme favorable à l’activité physique et à la santé : 9 axes de réflexion

Communiqué de presse
Santé publique
Visuel
Etude IAU
L’Institut régional de développement du sport, l’Agence régionale de santé Île-de-France, le Comité régional olympique et sportif d’Ile-de-France et le Comité départemental olympique et sportif de Seine-Saint-Denis publient une étude visant à mettre en lumière des solutions d’aménagement favorables aux activités physiques et sportives, et, par conséquent, à la santé.
Corps de texte

Un enjeu de santé

Les bénéfices de l’activité physique et sportive pour la santé, mais aussi pour la cohésion sociale, sont largement reconnus aujourd’hui. A l’heure où l’activité physique peut même être prescrite sur ordonnance, il y a une vraie nécessité à favoriser son développement.

Du sous-équipement des territoires

L’Île-de-France n’échappe pas à la difficulté de toute grande métropole densément peuplée à faire coïncider taux d’équipements et demande. Les carences sont fortes et les équipements sportifs ne remplissent pas toujours les services attendus. Une approche trop normative et sectorielle en est souvent la cause. Le sport mute et tend notamment à se développer dans l’espace public. Il convient de réfléchir aux aménagements que cela implique.

9 pistes pour agir

Baptisée « Aménagement, cadre de vie et pratique de l’activité physique et sportive - De nouveaux défis pour la santé des Franciliens », l’étude collective dessine une méthodologie de travail en 9 axes pour construire un environnement favorable à la pratique sportive à travers des exemples recensés sur le terrain.

  • Axe 1 – Favoriser des espaces vides ou sans usage prédéfini
  • Axe 2 – Penser des installations sportives ouvertes à tous les modes de pratique
  • Axe 3 – Concevoir des équipements hybrides qui mêlent des fonctions du quotidien
  • Axe 4 – Aménagement temporel et temporaire et activités physiques et sportives
  • Axe 5 – Les parcours sportifs : laboratoires du sport-santé et de la prise en compte du handicap ?
  • Axe 6 – Faire des friches et de l’urbanisme transitoire des relais de proximité pour la pratique sportive
  • Axe 7 – Accompagner le renfort des modes de circulation douce
  • Axe 8 – Genre et aménagement sportif dans l’espace public
  • Axe 9 – Agir pour une plus grande équité dans la pratique de l’activité physique, le cas de la politique de la ville

En Ile-de-France, l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 intervient comme une occasion unique de promouvoir la culture de l’activité sportive et de l’inscrire significativement à l’agenda des politiques publiques, notamment pour développer de nouvelles infrastructures. L’étude se situe dans cette logique et constitue un premier outil, au service d’une coopération résolue entre acteurs du sport, du développement des territoires et de la santé. L’aménagement sportif est une discipline éminemment collective !

Retrouvez l’intégralité de l’étude

 

Communiqué de presse cosigné par l'Institut régional de développement du sport, l’Agence régionale de santé Île-de-France, le Comité régional olympique et sportif d’Ile-de-France et le Comité départemental olympique et sportif de Seine-Saint-Denis.

Aller plus loin

Contact

Contenu

Contacts presse :

IRDS
Sandrine Kocki
01 77 49 75 78 / 06 07 05 92 20

ARS-IDF
Emilie Puech
01 44 02 01 06

CDOS 93
Martin Citarella
01 41 60 82 98 / 06 48 41 41 43

Mots clés