La santé avance en Île-de-France

Postes de médecins généralistes dans les territoires prioritaires (Ma santé 2022)

Appel à projets / candidatures
Offre de soins
Statut
En cours
Accroche
La mesure « 400 postes de médecins généralistes dans les territoires prioritaires » a été annoncée par le Président de la République lors de son discours du 18 septembre 2018. L’objectif de ce dispositif est de recruter au niveau national 400 médecins généralistes au sein des territoires fragiles afin de pallier le manque de médecins dans ces zones dites « sous-denses ».
Corps de texte

Il s’agit de l’une des premières mesures du Plan « Ma Santé 2022 » à se concrétiser « sur le terrain », et d’une réponse immédiate aux problèmes d’accès aux soins.

Cette mesure se compose de deux volets distincts et complémentaires, le premier ayant vocation à déployer 200 postes de médecins généralistes à exercice partagé entre l’hôpital et la ville et le second 200 postes de médecins généralistes salariés.

Dans ce contexte, et suite à la parution de l’instruction N°DGOS/DIR/2019/27 du 6 février 2019 relative à la mise en oeuvre de la mesure « 400 postes de médecins généralistes dans les territoires prioritaires », l’ARS Île-de-France a choisi de lancer un appel à candidatures sur chacun des deux volets.

  • Le premier volet consiste à créer des postes à temps partagé entre un établissement de santé public ou privé et une structure de soins ambulatoire. Les jeunes médecins seront accueillis sur des postes mixtes combinant un exercice hospitalier à temps partiel et un exercice ambulatoire (en libéral ou en salariat) durant deux années consécutives et continues du 1er novembre 2019 au 31 octobre 2021.
  • Le second volet de la mesure vise à soutenir la création de postes de médecins généralistes salariés en apportant notamment à leurs employeurs potentiels une garantie financière pendant les deux premières années, période qui correspond au temps de constitution de la patientèle.

Ces dispositifs viennent en soutien à la démographie médicale en Médecine Générale. Ainsi, la structure ambulatoire d’accueil pour le volet 1 et le type d’employeur éligible pour le volet 2 doivent se situer dans des zones sous-denses au sens du 1° de l’article L 1434-4 du code de la santé publique :

  • Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP)
  • Zone d’Action Complémentaire (ZAC)
  • Quartiers Prioritaires de la politique de la Ville (QPV)

Pour l’Île-de-France, ces zones correspondent au zonage démographique médecins publié le 7 mars 2018

VOLET 1 : Postes de jeunes médecins généralistes à exercice partagé ville / hôpital

Ce 1er volet sera financé auprès des établissements de santé publics au prorata du temps de travail hospitalier réalisé par le jeune médecin (entre 40 et 60 %) sur la base d’un praticien hospitalier contractuel à temps partiel 2nd échelon. Les établissements de santé privés bénéficieront d’un financement équivalent.

Il est aussi possible de créer des postes partagés entre une structure ambulatoire et un établissement social ou médico-social (notamment au sein d’un EHPAD, en tant que médecin coordinateur), voire une PMI.

Objectifs de la mesure :

  • Répondre immédiatement aux problèmes d’accès aux soins que connaissent certains territoires
  • Améliorer le lien entre la ville et l’hôpital de manière concrète et contribuer à la coopération territoriale et médicale
  • Permettre aux jeunes médecins à l’issue de leurs études d’appréhender plusieurs formes d’exercice
  • Renforcer l’attractivité de l’exercice ambulatoire dans les zones sous-denses
  • Permettre à de jeunes médecins de parfaire leur formation post-internat, et favoriser la mixité d’exercice

Date limite dépôt dossiers : Prolongation des candidatures jusqu’au 14 juin 2019.

A remplir uniquement par l’établissement de santé recruteur et en particulier par le Bureau des Affaires Médicales sur l’application informatique dédiée

Prise de poste : du 1er novembre 2019 au 31 octobre 2021

A télécharger

Contact Volet 1 : ars-idf-asp@ars.sante.fr

VOLET 2 : Postes de médecins généralistes salariés

Les structures ou porteurs sélectionnés par l’ARS Île-de-France (gestionnaire de centre de santé, établissement de santé, médecin libéral) pourront bénéficier, à compter de l’embauche effective du médecin généraliste et pour une durée de deux ans, d’une garantie de ressources calculée pour couvrir l’éventuel différence entre le coût salarial total et le montant total généré par les actes réalisés. De plus, une aide au démarrage facilitant les conditions d’installation est prévue (cf cahier des charges).

Ce dispositif vise à implanter ou réimplanter une offre médicale dans les territoires les plus en difficulté et constitue, par ailleurs, un nouveau levier complémentaire des actions déjà entreprises en région pour accroître l’accès aux soins en Île-de-France.

Date limite dépôt dossiers : Prolongation des candidatures jusqu’au 14 mai 2019

A remplir uniquement par l’employeur au moyen du dossier type de candidature et à retourner à : ars-idf-mgs@ars.sante.fr

Jury de sélection : 21 mai 2019

A télécharger

Contact Volet 2 : ars-idf-mgs@ars.sante.fr

Où puis-je poster une offre et comment puis-je candidater à l’une de ces offres ?

  • Pour les employeurs, il suffit de Contacter votre ARS qui publiera les offres d’emploi sur la plateforme RemplaFrance. 
  • Pour les médecins candidats, les offres déjà disponibles se trouvent sur la plateforme RemplaFrance. Il vous suffit de candidater comme une offre d’emploi classique.