Lieux de recherches impliquant la personne humaine (LRIPH)

Article

Dans ces LRIPH sont testés et étudiés les nouveaux traitements de demain, à savoir les médicaments, les thérapies innovantes (cellulaires et géniques), les futurs dispositifs médicaux ou encore certains produits cosmétiques …

Implantés ou non dans des établissements de santé, publics ou privés, les LRIPH accueillent des volontaires sains ou malades après avoir donné leur accord pour participer à un essai clinique relevant de la recherche biomédicale, dite recherche impliquant la personne humaine.

Selon certaines conditions prévues par la réglementation, les LRIPH doivent être autorisés par le(la) directeur(trice) général(e) de l’ARS, afin de s’assurer que ceux-ci disposent des moyens humains, matériels et techniques adaptés à la recherche et surtout, compatibles avec les impératifs de sécurité des personnes qui s’y prêtent.

 

Aller plus loin