La santé avance en Île-de-France

Le projet de modernisation du Groupe hospitalier Nord-Essonne jugé incontournable par le COPERMO

Communiqué de presse
Visuel
Communiqué de presse - visuel générique
Le Comité interministériel de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers a jugé le projet de modernisation du GH Nord-Essonne comme étant incontournable, innovant et devant être soutenu par les pouvoirs publics. Ce projet, prioritaire et exemplaire pour l’ARS, constitue une opération majeure de structuration de l’offre hospitalière publique dans le département.
Corps de texte

Fin 2015, le GH Nord-Essonne a soumis à l’Agence régionale de santé Île-de-France un dossier de projet d’investissement visant à mieux répondre aux impératifs d’une médecine moderne.

Le projet a été adopté par les 3 communautés hospitalières de Juvisy, Orsay et Longjumeau, dont les sites sont aujourd’hui parmi les plus vétustes d’Ile-de-France.

Le projet comporte deux volets complémentaires :

  • la construction d’un hôpital sur le plateau de Saclay, au sein d’un écosystème offrant l’opportunité d’un plateau technique de pointe tourné vers l’avenir ;
  • la mise en place d’un dispositif très innovant de prise en charge du premier recours, coporté avec la médecine de ville : les centres de consultation et de soins urgents. Trois centres au moins seront ainsi ouverts. Une première expérience qui offre satisfaction fonctionne déjà depuis le 4 décembre 2017 à Longjumeau.

Après instruction du dossier, l’Agence régionale de santé Île-de-France l’a transmis au COPERMO, dispositif national chargé de valider tous les projets d’investissements publics.

Le dossier a été déclaré éligible, ce qui a ouvert une nouvelle phase d’instruction, doublée d’une contre-expertise du commissariat général à l’investissement (CGI).

Le COPERMO a rendu ses conclusions, sur la base de cette contre-expertise, le 27 février 2018, jugeant le projet comme incontournable, innovant, et devant être soutenu par les pouvoirs publics. Il indique par ailleurs, avant de se prononcer sur le montant de l’aide financière allouée, la nécessité de disposer d’éléments complémentaires, notamment à fournir par l’ARS quant au fonctionnement des centres de consultation et de soins urgents et à leur modalité de financement.

Le COPERMO a également autorisé le GH Nord-Essonne à fournir des chiffrages complémentaires liés à des effectifs plus nombreux et des surfaces plus importantes, qui rendront possible une plus grande évolutivité du bâtiment.

Sur la base des éléments transmis, l’avis définitif du COPERMO sera rendu public à la fin du mois de mai.

Aller plus loin

Contact

Contenu

Contacts presse

Emilie Puech
emilie.puech@ars.sante.fr
01 44 02 01 06

Thomas Lhuillery
thomas.lhuillery@ars.sante.fr
01 44 02 01 73

Mots clés

91