L’ARS Île-de-France annonce le déploiement de 4 filières endométriose, une priorité régionale

Communiqué de presse

La mise en place de ces filières est au cœur de la nouvelle stratégie nationale de lutte contre l’endométriose. Un webinaire sera organisé par l’ARS Île-de-France le mardi 8 mars 2022 et présentera les apports de cette nouvelle organisation aux professionnels du premier recours impliqués dans la prise en charge des femmes atteintes d’endométriose.

L'endométriose, un enjeu régional en Île-de-France

L’endométriose est une maladie inflammatoire et chronique de l'appareil génital féminin qui s'explique par le développement d'une muqueuse utérine (l'endomètre) en dehors de l'utérus, colonisant d'autres organes. Complexe et parfois hautement handicapante, cette pathologie reste encore peu connue et l’errance diagnostique demeure (en moyenne 7 à 10 ans après les premiers symptômes), mettant les femmes dans de grandes difficultés de vie et d’accès aux soins. Or, en Île-de-France, sur les 3 millions de femmes en âge de procréer, 10 à 20 % pourraient être touchées, soit 300 à 600 000 patientes.

L'engagement de l'Agence dans la prise en charge régionale de l'endométriose

Face à l’enjeu de santé publique que représente la nécessité de mieux prendre charge l’endométriose, l’ARS Île-de-France, région pilote depuis 2019, a lancé le 17 février 2020 un appel à projets pour proposer la structuration de filières, qui sont désormais installées :

  • La filière 78 et 95 Ouest avec le CH de Poissy Saint Germain et le CH de Versailles ;
  • La filière 92 Centre et Nord, 95 Sud avec l’hôpital Beaujon, les Centres Médico Chirurgicaux Ambroise Paré, Pierre Cherest, Hartmann et l’hôpital Foch, le GHEM Simone Veil ;
  • La filière Paris Ouest, 92 Sud, 91 et 94 avec l’hôpital Cochin, l’hôpital St Joseph, l’hôpital privé d’Antony et l’Institut de la femme et de l’endométriose ;
  • La filière Paris Est 93, 77 et 95 Est avec l’hôpital Tenon, le GH Diaconesses-Croix-Saint-Simon et la clinique de l’Estrée.

Cette organisation régionale en 4 filières vise à assurer une prise en charge de proximité, par des professionnels préalablement formés, et d’organiser le cas échéant l’accès aux centres experts et de recours. Il s’agit donc d’organiser une gradation des soins pour permettre une prise en charge précoce de l’endométriose pour toutes les femmes qui en souffrent, de réduire les explorations et interventions répétées et inutiles, de permettre une prise en charge de qualité en cas d’endométriose complexe ou récidivante et d’améliorer la prise en charge de la douleur.

Un webinaire pour sensibiliser et former les professionnels 

A l’occasion de la journée des droits des femmes, un webinaire à destination des professionnels de santé sera organisé par l’Agence le mardi 8 mars à 18h00, en présence de la Directrice générale de l’ARS Île-de-France, Amélie Verdier. Toutes les questions relatives à l’organisation des filières, la prise en charge des patientes, les formations et les outils mis à disposition des professionnels, ainsi que le rôle des associations de patientes y seront abordées.

Inscription

En savoir plus sur l’endométriose

Aller plus loin

Mots clés