Lancement réussi d’une application pour dématérialiser les choix de poste des internes

Communiqué de presse
Offre de soins
Visuel
Copie écran de l'application Dématérialisation des Choix des Internes
Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, les amphithéâtres d’Île-de-France où se tiennent habituellement les choix de stages ont été dématérialisés. Cette procédure inédite de répartition des postes s’est parfaitement déroulée du 9 au 12 mars puis du 4 au 19 mai sur l’application DCI pour les 5060 internes de la région.
Corps de texte

L’ARS Île-de-France a préparé depuis l’année dernière, avec le GCS SESAN et l’éditeur Key consulting, un projet de Dématérialisation des Choix des Internes (DCI). L’objectif de ce projet, qui s’inscrit dans la transformation numérique de l’Agence, est de moderniser le processus de choix de postes de stages des internes franciliens.

« Nous savons l’importance de ces choix de stage pour les internes, qui sont souvent source de tension et d’inquiétude. Les équipes se sont mobilisées pour rendre possible cette dématérialisation qui va sécuriser les choix et faciliter considérablement la procédure d’affectation des étudiants », indique Aurélien Rousseau, Directeur général de l’ARS. Cette nouvelle procédure présente en effet de nombreux intérêts :

  • un gain de temps pour les internes, qui n’auront plus à se déplacer,
  • un meilleur accès à l’information pour les établissements de santé, qui peuvent suivre ces choix en « temps réel »,
  • une optimisation de la mission de pilotage de la répartition des choix pour l’ARS.

Une phase pilote a été mise en place en mars pour quelques spécialités (psychiatrie, médecine du travail, santé publique…), avant que l’épidémie de Covid-19 n’accélère le déploiement de l’application pour l’ensemble des spécialités au titre du semestre d’été 2020. « La situation de crise sanitaire a été un réel déclic dans le déploiement en urgence de l’outil DCI », confirme Marie-Cécile Poncet, directrice du pôle Ressources Humaines en santé de l’Agence. « Avec l’appui de SESAN, l’équipe du service de formations médicales de l’Agence a pu gérer les choix de l’ensemble des internes grâce à cet outil, ce qui a beaucoup amélioré l’efficacité globale du process. La dématérialisation nous a aussi permis de diviser par deux la durée totale de cette période des choix ».

La plateforme centralise la liste des postes disponibles ainsi que la liste des étudiants du troisième cycle des études en médecine, pharmacie et odontologie. Le choix des postes de stage s’effectue directement sur le site, sur la base d’une liste de postes mise à jour en continu.

Ces amphithéâtres virtuels ont été capables d’accueillir avec succès 1 200 internes pour le choix de leur stage semestriel, tandis que la répartition des postes a concerné une quarantaine de spécialités. C’est la première fois en France qu’un tel dispositif est mis en place pour les internes en formation spécialisée.

La liste des 6 000 postes proposés pour le semestre d’été est disponible publiquement sur le site de l’ARS et la plateforme DCI. A ce jour, la totalité de ces affectations a été prise en charge.

Selon Anna Maria Di Giuseppe, Présidente du Syndicat Représentatif Parisien des Internes de Médecine Générale, « les internes ont été globalement satisfaits d’avoir pu faire leur choix en ligne. La maniabilité et le temps de choix sont encore à travailler mais l’outil DCI ne peut que s’améliorer pour les semestres à venir ».

Une deuxième version de l’application, en cours de test, sera proposée d’ici septembre 2020. Des fonctionnalités comme un tchat en ligne, une application mobile, ou le découpage des gros amphithéâtres en sessions, seront disponibles pour l’organisation des choix de stage du semestre d’hiver 2020. D’autres régions se disent déjà intéressées par le dispositif et envisagent de se rapprocher de l’ARS Île-de-France pour l’adapter à leur contexte.

Aller plus loin

Mots clés