Lancement d’un parcours régional de soins spécifiques après le traitement d’un cancer

Actualité

L’Agence vient de lancer le déploiement d’un parcours régional de soins spécifiques après le traitement d’un cancer pour les personnes en affection de longue durée (ALD). S’appuyant sur des structures porteuses, il vise à améliorer la qualité de vie des patients par l’accès aux soins de support adaptés en fonction de leur état et à favoriser leur réinsertion sociale. Zoom sur le parcours.

Un parcours pour apporter une réponse adaptée et améliorer la qualité de vie des patients

La Stratégie nationale de Santé et la Stratégie décennale de lutte contre le cancer, ont notamment fixé dans leur feuille de route des objectifs visant à améliorer la qualité de vie des patients par l’accès aux soins de support adaptés en fonction de leur état et à favoriser leur réinsertion sociale. 

L’Agence a lancé un parcours régional de soins spécifiques après le traitement d’un cancer dans le cadre d’une expérimentation nationale impulsée par l’institut national du cancer (INCa). La Fédération régionale des dispositifs de ressources et d’appui à la coordination des parcours de santé (FACS) d’Ile-de-France est chargée d’assurer la coordination en lien avec l’ONCORIF (réseau régional de cancérologie d’Ile-de-France), le Réseau d’Ile-de-France d’hématologie, oncologie pédiatrique (RIFHOP) et les Ligues départementales contre le cancer.

Il s’adresse à l’ensemble des patients enfants et adultes, dans l’année suivant la fin de leur traitement d’un cancer et bénéficiant du dispositif d’affection de longue durée (ALD) en lien avec le cancer.

Il vise à proposer à tous les patients atteints d’un cancer en fin de traitement actif, un parcours de soins global, individualisé et modulable en fonction des besoins de la personne 

Intégralement pris en charge par l’Assurance maladie et désormais prescriptible par tous les cancérologues, médecins traitants ou pédiatres, le parcours proposé peut comprendre :

  • un bilan fonctionnel et motivationnel d’activité physique en vue d’un projet d’activité physique adaptée (APA) ;
  • un bilan diététique et/ou un bilan psychologique avec des consultations de suivi ;

en savoir + sur les modalités proposées par le dispositif 

Le parcours de soins, fixé à 180€ par patient et par an (non renouvelable) est entièrement pris en charge et payé sur le fonds d’intervention régional (FIR) de l’ARS, sans reste à charge pour les patients.

Il se compose d’un tarif maximal de 45€ pour un bilan d’une heure et d’un tarif maximal de 22,50€ pour une consultation de suivi diététique ou psychologique d’une demi-heure. La prescription peut prendre diverses formes : 1 bilan avec 6 consultations, 2 bilans avec 4 consultations, 3 bilans avec 2 consultations ou encore 1 bilan avec 4 consultations.

Les professionnels de santé chargés d’orienter les patients vers les porteurs départementaux

Les professionnels de santé (cancérologues, médecins généralistes, pédiatres) sont chargés de proposer à leurs patients concernés le parcours régional de soins spécifiques après cancer.

Pour cela, ils sont invités à envoyer leur demande de prise en charge au porteur départemental (selon le lieu de résidence de leur patient) ou régional pour la pédiatrie, qui étudiera le respect des critères d’inclusion.
Ce dernier enverra la confirmation au professionnel prescripteur et au patient. Le porteur départemental sera chargé de prendre contact avec le patient pour lui transmettre une liste des professionnels et structures ayant conventionné avec le dispositif, dans laquelle le patient pourra faire son choix, dans une logique de réalisation des soins en proximité de son lieu de vie.  

Des structures porteuses identifiées en région pour assurer la coordination des parcours

Ce dispositif s’articule autour d’organisations conventionnées avec l’ARS Île-de-France.

Ces structures sont chargées de coordonner la réalisation de l’ensemble des bilans et des consultations attendues, ainsi que le suivi et l’évaluation du dispositif. 

Elles sont réparties par département entre les porteurs suivants : 

Le parcours pédiatrique est lui coordonné par le Réseau d’Ile-de-France d’hématologie, oncologie pédiatrique (RIFHOP) pour l’ensemble de la région.

La structure porteur du dispositif pour les Yvelines est en cours de détermination.

Ce nouveau parcours, qui fait l’objet d’une expérimentation nationale accompagnée par l’INCa. Il est amené à durer 3 ans. Une remontée des forfaits effectués, ainsi que des questionnaires de satisfaction réalisés auprès des patients par les porteurs départementaux permettront de mesurer son impact.

Pour en savoir plus sur le parcours

Aller plus loin