La santé avance en Île-de-France

Lab Santé Île-de-France : nouvelles opportunités en matière d’innovation en santé

Actualité
Politique régionale
Date de publication
Visuel
Conf lab santé 2018
Entrepreneurs, industriels, opérateurs de soins, acteurs de la recherche et de l’économie francilienne, ils étaient nombreux à participer à la 3e conférence annuelle du Lab Santé Île-de-France, le vendredi 7 décembre à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Île-de-France. Le thème de cette année : les nouvelles opportunités en matière d’innovation en santé.
Corps de texte

« À la fois laboratoire d’idées et structure d’intermédiation au service des acteurs publics et privés, le Lab Santé occupe aujourd’hui […] une place à part entière dans l’écosystème francilien de l’innovation en santé », rappelle Nicolas Péju, Directeur général adjoint de l’ARS Île-de-France, dans son discours d’ouverture. Qu’il s’agisse de répondre à des problématiques de santé publique comme le handicap ou la nutrition, ou d’appréhender de nouvelles opportunités réglementaires comme la télémédecine ou l’Article 51, le Lab Santé Île-de-France affiche en effet un bilan remarquable après trois ans d’existence.

La conférence du Lab Santé 2018

En présence des membres fondateurs de l’association - la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Île-de-France, le pôle de compétitivité Medicen Paris Region et l’ARS Île-de-France -, les 350 participants ont pu apprécier les deux temps forts de la conférence.

D’une part, sept porteurs de projets franciliens ont présenté un pitch pour témoigner de l’accompagnement dont ils ont bénéficié en 2018 grâce au Lab Santé

  • deux directeurs d’hôpitaux (Jacques Léglise de l’Hôpital Foch et Guillaume Wasmer du GHNE),
  • un chef de service (Pr Ronan Roussel de l’Hôpital Bichat),
  • un directeur de recherche (Serge Picaud de l’Hôpital Saint-Antoine),
  • un représentant d’établissements de santé (Pierre Lebon du Resah) et
  • deux startuppers (Samir Medjebar de Bioserenity et Marylène Vicari du Liberté Living Lab).

D’autre part, une table ronde sur les possibilités offertes par l’Article 51 pour la mise en œuvre d’expérimentations innovantes en santé réunissait

  • deux spécialistes de cette nouvelle réglementation (Natacha Lemaire du Comité technique et Conseil stratégique de l’innovation en santé, et Yannick Le Guen, Directeur de la stratégie de l’ARS Île-de-France),
  • deux porteurs de projets intéressés par ces nouvelles opportunités (Daniel Szeftel de SEMEIA et Jean Bourhis de Novartis) et
  • un porteur de projet déjà engagé dans cette démarche (Dr Alain Beaupin, porteur du projet Epidaure - Centre de santé).
    Voir ou revoir la conférence du Lab Santé en vidéo

Quel bilan pour 2018 ?

L’association compte désormais pas moins de 75 membres, publics et privés, et a accompagné le développement de nombreux projets innovants, dont :

  • l’élaboration d’un projet innovation/recherche pour le futur hôpital du plateau de Saclay géré par le Groupe hospitalier Nord Essonne (GHNE) ;
  • la stratégie d’extension d’une application mobile en cancérologie sur les effets secondaires des anticancéreux ;
  • la recherche d’un terrain d’expérimentation pour une meilleure prise en charge post-hospitalisation ;
  • la recherche de technologie de E-learning sur la prévention des escarres pour le GHSIF ;
  • la recherche de sites pilotes à l’AP-HP susceptibles d’accueillir le déploiement expérimental de la solution Diabeo du laboratoire pharmaceutique Sanofi.

En parallèle de son travail d’accompagnement, le Lab Santé s’engage sur des problématiques de santé publique pour proposer des solutions opérationnelles qui pourront aboutir à la mise en place d’expérimentations. On retiendra plus particulièrement :

  • un programme d’innovation de 12 mois, en partenariat avec l’Agence régionale de santé Île-de-France, visant à faire émerger des solutions concrètes pour faciliter la mobilité des personnes vivant avec un handicap, et qui a notamment abouti à l’organisation d’un Hackathon « Handicap, Mobilité et Accessibilité » ;
  • une réflexion sur l’observance thérapeutique des personnes âgées, conduite en partenariat avec le Think Tank LIR-Imaginons la Santé, qui cherche à comprendre les causes de la non-observance et l’intérêt des nouvelles technologies pour y remédier.

Quelles perspectives ?

Pour le Lab Santé Île-de-France, 2019 sera l’année de deux chantiers majeurs :

  • la recherche d’innovations facilitant le maintien des personnes âgées à leur domicile. Qu’elles soient techniques, numériques ou organisationnelles, ces solutions innovantes devront servir efficacement les acteurs de terrain, pour faciliter la coordination et l’organisation des parcours sur les territoires franciliens.
  • un travail sur l’Intelligence Artificielle qui débute en cette fin d’année 2018 et devrait déboucher sur l’organisation d’un datathon autour du pilotage des soins non programmés au 1er semestre 2019.

Rendez-vous à la conférence de l’année prochaine pour en savoir plus !

La conférence du Lab Santé en tweets

Aller plus loin

A propos du Lab Santé Île-de France

Le Lab Santé Île-de France a été créé en  2016 à l’initiative de l’Agence régionale de santé Île-de-France. Association de type Loi 1901, ses membres fondateurs sont la Chambre de commerce et d’industrie Paris Île-de-France et Medicen Paris Region.

Le Lab Santé Île-de-France est présidé par Jean-Paul Vermès, élu de la CCIR et dirigé par le Professeur Jean-François Dhainaut entouré de 5 collaborateurs, tous experts du système de santé.