La santé avance en Île-de-France

La réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC)

Article
Visuel
RAAC - réhabilitation améliorée après chirurgie
L'Agence régionale de santé Île-de-France accompagne le développement de la réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC). La RAC est un ensemble de mesures pré, per et postopératoires visant à améliorer la prise en charge chirurgicale.

Corps de texte

Les enjeux

La mise en œuvre de la RAC réduit la morbidité globale, améliore la récupération postopératoire et par conséquent réduit la durée de séjour postopératoire (voir l’illustration en vidéo en bas de page).

La RAC comporte un aspect organisationnel qui la rapproche de la prise en charge ambulatoire; elle implique tous les acteurs du parcours :

  • le patient qui devient un acteur majeur de sa santé ;
  • les professionnels hospitaliers (dont l’esprit d’équipe est essentiel à la réussite de la démarche) ;
  • les professionnels du domicile.

Un audit des pratiques y est systématique, la gestion des risques liés à la sortie précoce y est une obligation.

Le soutien de l'ARS aux établissements de santé 

Le dispositif proposé est un « compagnonnage » par spécialité. Les services dit «candidats » qui souhaitent s’engager dans la RAC sont doublement accompagnés :

  • par les services dit «référents » qui ont une pratique avancée de la RAC (partage des protocoles, réflexions communes, retours d’expérience, etc.) ;
  • par un cabinet de conseil pour l’appui méthodologique et la conduite de projet.

Vague 1 de janvier 2017 à juillet 2018

Elle a impliqué 20 services « candidats »  et 10 services « référents ».

Les établissements ont été sélectionnés à l'issue d'un appel à candidatures.

Tous les statuts (public, privé et ESPIC) étaient représentés, avec 4 spécialités :

  • chirurgie orthopédique,
  • chirurgie thoracique,
  • chirurgie digestive et
  • chirurgie gynécologique.

Les établissements ont pu partagé les grands enseignements de la démarche lors d'un séminaire de restitution. L’accompagnement a donné lieu à un rapport de capitalisation d'expérience.

Vague 2 de novembre 2018 à juin 2020

25 services ont été sélectionnés à la suite d'une nouvel appel à candidatures, publié en mai 2018.

5 spécialités sont représentées lors de cette seconde vague :

  • chirurgie orthopédique,
  • chirurgie digestive,
  • chirurgie gynécologique,
  • césarienne programmée et
  • urologie.

La réunion de lancement a eu lieu le 15 octobre 2018 à l’Institut Imagine. Le projet fera lui aussi l’objet d’une restitution auprès des acteurs régionaux.

Le KIT-GRACE » : implémenter les programmes de réhabilitation en chirurgie dans votre établissement

L’ARS accompagne les établissements de santé dans le développement la RAC avec le soutien de l’association GRACE.

Cette association a été créée début 2014 dans le but de favoriser le développement et la diffusion de la réhabilitation améliorée après chirurgie. Elle met notamment à disposition des établissements une base de données gratuite qui peut servir d’audit local pour l’évaluation des pratiques de la réhabilitation améliorée. 

Accéder au Kit-GRACE

Aller plus loin

Vidéo : le patient debout

A l'Institut mutualiste Montsouris (IMM), à Paris, les patients se rendent à pieds jusqu'à la salle d'opération. Ils sont accompagnés par un brancardier et vêtus d'une tenue respectant leur intimité. Ce mode de transfert diminue le stress préopératoire, limite les doses anesthésiques nécessaires et améliore la qualité des soins.

Contact

Contenu

Arnaud LE MERRER 
arnaud.lemerrer@ars.sante.fr