Journée mondiale de lutte contre le sida : au cœur d’une crise sanitaire qui perdure, l’ARS amplifie ses actions

Communiqué de presse

Près d’un an et demi après le début de la crise sanitaire liée au Covid-19 et à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, l’Agence régionale de santé (ARS) d’Île-de-France réaffirme son engagement aux côtés des professionnels de santé et des associations dans la lutte contre le sida.

En 2019, 44 767 personnes vivant avec le VIH sont suivies par des établissements membres des COREVIH en Ile-de-France, selon les données de Santé publique France.

Les objectifs nationaux relatifs au traitement sont atteints en Ile-de-France. En effet, 97% des Franciliens dépistés suivent un traitement anti-rétroviral (ARV) (pour une cible nationale de 95%) et 95% ont une charge virale contrôlée (cible à 95%), donc non transmissible.

En revanche, seules 85% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut en Île-de-France, pour une cible nationale à 95%. L’INSERM estime par ailleurs à plus de 9 100 le nombre de personnes vivant avec le VIH en Ile-de-France qui ne sont pas diagnostiquées.

La mobilisation pour continuer de lutter contre le VIH/sida doit rester forte.

L’ARS apporte un soutien financier de 30 millions d’euros par an contre le VIH

L’ARS organise et structure la politique de lutte contre le VIH par le soutien financier des acteurs (associations, collectivités, établissements de santé...) et en intervenant à travers des structures fixes de dépistage et de prise en charge (les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic, CeGIDD), des démarches d’aller-vers (les associations qui pratiquent les TROD), des démarches de promotion de la santé en direction de groupes sociaux particulièrement exposés, des démarches de coordination (les COREVIH) etc…

En 2021, près de 30 millions d'euros ont été consacrés par l’ARS au VIH et à la santé sexuelle en Ile-de-France. L’ARS soutient notamment quatre projets emblématiques :

  • Le traitement médicamenteux de la prophylaxie pré-exposition (PREP) en ville, avec une sensibilisation des prescripteurs potentiels,
  • L’appui à la constitution de réseaux d’acteurs en santé sexuelle au niveau local, autour des CeGIDD et des Centres de planification et d'éducation familiale (CPEF),
  • La généralisation de « Au Laboratoire sans ordonnance », inscrit au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2022,
  • L’ouverture du centre de santé sexuelle au Kiosque à Paris, au 36 rue Geoffroy l’Asnier dans le 4e arrondissement de Paris.

Face au Covid, fixer des objectifs prioritaires en matière de lutte contre le sida

La crise sanitaire liée au covid-19 continue d'exacerber les inégalités de santé et les difficultés rencontrées par les personnes vulnérables, notamment celles affectées par le VIH/sida. Depuis le début de la crise sanitaire, l’ARS Île-de-France a veillé au maintien de l’accès aux soins, à l’information et la délivrance de traitement ARV. L’agence salue l’implication majeure des acteurs du VIH dans la prise en charge du COVID (SMIT, virologues, chercheurs, associations…).

Les priorités actuelles, en plein rebond épidémique lié au covid-19, sont les suivantes :

  • Renforcer l’accès au dépistage et éviter les retards au diagnostic : c’est le sens de la Quinzaine des dépistages ;
  • Renforcer la rapidité de la prise en charge des personnes, y compris lorsqu’elles n’ont pas de droit ouvert à l’assurance maladie par l’accompagnement social et l’ouverture de droits à l’assurance maladie universelle ou à l’aide médicale d’Etat ;
  • Renforcer l’accès à la PREP, moyen de prévention efficace et qui doit être développé. C’est par exemple dans cet objectif que les COREVIH ont organisé une formation des médecins généralistes de ville, à la demande de l’Agence ;
  • Renforcer l’information et la prévention auprès de personnes en difficultés sociales, exclues, mais aussi auprès de jeunes et de personnes, en particulier LGBT, victimes de discriminations ;
  • Mettre en œuvre une approche globale de santé sexuelle.

Soutenir, promouvoir et renforcer les actions de dépistage et de prévention sur l’ensemble du territoire francilien

En 2019, 1,58 million de tests VIH ont été réalisés en Ile-de-France, soit + de 20 % depuis 2013. En 2019, 368 personnes ont découvert leur séropositivité dans les CeGIDD, et 310 ont été identifiées par des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD), une modalité de dépistage qui permet de toucher des populations éloignées du système de santé et souvent à haut risque.

Du 22 novembre au 5 décembre 2021 a lieu la quinzaine du dépistage du VIH et des IST. A cette occasion, l’ARS Île-de-France poursuit son engagement aux côtés des professionnels de santé et des associations, en soutenant les partenaires, en promouvant le dépistage et en renforçant le lien entre dépistage et prise en charge.

Retrouvez toutes les actions de prévention franciliennes ici : Quinzaine du dépistage VIH et IST : l'Agence et ses partenaires se mobilisent | Agence régionale de santé Ile-de-France (sante.fr)

Aller vers les communautés : inauguration le 29 décembre du Kiosque, le centre de santé sexuelle d’approche communautaire à Paris

Ouvert le 3 mai 2021 dans les locaux du Kiosque (Groupe SOS) à Paris, ce centre de santé sexuelle d’approche communautaire (CSSAC) a été créé dans le cadre de la feuille de route nationale en santé sexuelle 2018-2020.

Ce projet est un élément important pour la stratégie de santé sexuelle, avec une potentialité élevée d’impact sur la dynamique épidémique du VIH en Ile-de-France, notamment les communautés qui connaissent la prévalence et l’incidence du VIH les plus élevées. L’objectif cible est de réaliser 8 000 consultations ou passages en 2021, puis 15 000 pour 2022 dans ce centre.

Le Kiosque Info sida toxicomanie, installé depuis plus de 10 ans, est un lieu reconnu d’approche communautaire pour les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, les personnes transgenres et les personnes en situation de prostitution, accueillant un CeGIDD, et d’autres activités de soutien communautaire. Il a été pilote dans la mise en œuvre de pratiques innovantes telle que le dépistage express, sur place, des IST par Test PCR Genexpert (résultat en 90 minutes).

Ouvert 6 jours par semaine, y compris en soirée, le Kiosque propose également des consultations spécialisées, la présence de médiateurs communautaires et un accompagnement social.