Isolement lorsqu'on est contact à risque ou positif à la Covid-19 : règles, durée, aides possibles

Article
Photo d'une personne cas positive au covid-19 isolée chez elle qui regarde l'extérieur depuis sa fenêtre

Vous devez vous isoler à cause de la Covid-19. Comment cela se passe pour vous et vos proches ? Combien de temps devez-vous rester isolé ? De quelles aides pouvez-vous bénéficier ? Trouvez de nombreuses informations sur la situation en Île-de-France.

Isolement et Covid-19 : quelles sont les règles à suivre ?

L’isolement est l’une des solutions pour freiner la circulation de la Covid-19. Il doit être respecté quand on :

  • est déclaré positif à la Covid-19 ou en attente des résultats de son test (en cas de symptômes ou après avoir été en contact avec une personne positive) Où se faire dépister en Île-de-France ? ;
  • est cas contact, non-vacciné ou avec un schéma vaccinal incomplet ;
  • est de retour d’un voyage à l’étranger ou en dehors de la France métropolitaine.

Les règles d'isolement et de quarantaine ont évolué le 3 janvier, en cas d'infection au Covid-19 ou de cas contact. Cette évolution des règles a été annoncée par le Gouvernement afin de faire face à la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron et maintenir dans le même temps la vie socio-économique en France.

Retrouvez plus d'informations sur la page dédiée du site internet du Gouvernement (nouvelle fenêtre).



Conduite à tenir selon ma situation 

1. Pour les personnes bénéficiant d’un schéma vaccinal complet ou un enfant de moins de 12 ans (indépendamment de son statut vaccinal), hors milieux scolaire et périscolaire

J’ai été testé positif

Je m’isole durant 7 jours après la date du début des signes ou la date de prélèvement du test positif (7 jours pleins). L’isolement peut être levé à J5 si je n’ai plus de symptôme (depuis 48h) et que j’ai un résultat de test antigénique (TAG) négatif.

Si le test réalisé à J5 est positif (ou en l’absence de réalisation de ce test), l’isolement est de 7 jours au total. Je n’aurai pas de test à réaliser pour sortir de l’isolement.

J’ai été en contact avec une personne positive (je deviens cas contact)

Je ne suis pas concerné par la quarantaine. Je dois cependant appliquer strictement les mesures barrières dont :

  • le port du masque
  • limiter les contacts, en particulier avec les personnes à risque de forme grave,
  • pratiquer le télétravail, si applicable.

Je réalise immédiatement un test TAG ou RT-PCR, puis procède à une auto-surveillance par autotests à J2 et J4, après la date du test immédiat (en cas d’autotest positif, il convient de confirmer le résultat par un TAG ou un test RT-PCR)

Les personnes cas contact se voient remettre les autotests gratuitement en pharmacie lors de la réalisation de leur test immédiat, ou elles présentent en pharmacie la preuve de leur dépistage immédiat réalisé en laboratoire ou dans une autre pharmacie (résultat de test négatif), ainsi qu’un document justifiant de son statut de personne contact à risque (SMS/mail de l’Assurance maladie ou attestation sur l’honneur justifiant être personne contact) pour se voir délivrer gratuitement les autotests.

Pour les enfants de moins de 3 ans, il faut se référer au protocole applicable aux établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE)

2. Dans le cas d’une personne non-vaccinée ou avec un schéma vaccinal incomplet

J’ai été testé positif

Je m’isole durant 10 jours (pleins) à partir de la date du début des signes ou de prélèvement du test positif. L’isolement peut être levé à J7 si je n’ai plus de symptôme (depuis 48h) et que j’ai un résultat de test antigénique ou RT-PCR.

Si le test réalisé à J7 est positif (ou en l’absence de réalisation de ce test), l’isolement est de 10 jours au total. Je n’aurai pas de test à réaliser pour sortir de l’isolement.

J’ai été en contact avec une personne positive (je deviens cas contact)

Je dois respecter un isolement d’une durée de 7 jours (pleins). La quarantaine débute à compter de :

  • de la date du dernier contact (pour les personnes cas contact hors foyer)
  • du début des symptômes du cas, s’il est symptomatique (pour les personnes cas contact au sein du foyer).
  • de la date de prélèvement positif du cas, s’il est asymptomatique (pour les personnes cas contact au sein du foyer)

La levée de la quarantaine est conditionnée à l’obtention d’un TAG ou RT-PCR négatif.

Compte-tenu de la circulation virale intense, il n’est plus nécessaire de confirmer par RT-PCR un résultat de TAG positif. En cas d’autotest positif, il convient de confirmer le résultat par un test RT-PCR ou un TAG (le résultat de ce test sera inscrit dans SIDEP).

Conduites à tenir pour les enfants cas contact en fonction des lieux d'accueil 

Conduites à tenir dans le cadre scolaire

En milieu scolaire, les représentants légaux devront présenter une unique déclaration sur l’honneur attestant de la réalisation effective de l’autotest immédiat (négatif) et de portant engagement à réaliser des autotests à J2 et J4. Depuis le 6 janvier, les élèves n’auront plus à recommencer le parcours des trois tests si un nouveau cas positif dans leur classe apparaît dans un délai inférieur à sept jours.

Pour en savoir plus sur les règles d’isolement valables dans les établissements scolaires

Conduites à tenir dans le cadre de l'accueil du jeune enfant

Retrouvez l’ensemble des consignes et la conduite à tenir lors de l’apparition de cas au sein d’un établissement d'accueil du jeune enfant (EAJE).

Je reviens d’un voyage à l’étranger

Je suis de retour d’un voyage professionnel ou personnel hors de France métropolitaine. Je reviens d’un pays où le virus circule activement, où se situent des variants particulièrement préoccupants. 

Pour connaître toutes les règles et conseils de voyage en matière de Covid-19 par pays / destination (nouvelle fenêtre - Ministère des affaires étrangères)

Je suis isolé : ce qu’il convient de faire pendant son isolement

L’isolement vise à limiter les risques de transmission du virus à mes proches ou aux autres. Pour cela, plusieurs précautions sont à respecter durant cette période. 

Isolement : quelles précautions et règles d’hygiène faut-il suivre ? (nouvelle fenêtre - Site Assurance maladie) 

Je suis en isolement : de quelles aides puis-je bénéficier ?


Durant mon isolement, mon interlocuteur direct pour toutes mes questions de santé, conseils médicaux reste mon médecin traitant, notamment en cas de symptômes évocateurs du Covid-19 (fièvre, toux, douleurs articulaires…). Si la maladie s’aggrave (essoufflement, difficultés respiratoires), je dois contacter le SAMU-Centre 15.


Lors de mon isolement, je suis invité à déclarer ma situation auprès de mon employeur pour trouver une solution, si mon état le permet, pour poursuivre mon activité (formule en télétravail). Si mon activité professionnelle ne me permet pas de télétravailler, je peux demander un arrêt de travail sur le site declare.ameli.fr.

C’est aussi l’Assurance maladie qui va être mon contact privilégié durant mon isolement. C’est auprès d’elle que je peux faire part de mes difficultés.

Toutes les personnes positives en isolement, pourront également bénéficier d’une visite à domicile par un infirmier libéral prise en charge à 100 %, dans les 24h suivant la prise de contact de l’Assurance Maladie. Lors de la visite, l’infirmier pourra m’aider à organiser mon isolement, me donner des conseils et me proposer de dépister les membres de mon foyer isolés avec moi. Il peut également identifier des besoins d’accompagnement social complémentaires et les transmettre à la préfecture du département. Aucune visite à domicile ne sera réalisée sans mon consentement.

Les cellules territoriales d'appui (CTAI) : une prise en charge coordonnée des personnes les plus fragilisées par la Covid-19

Lors de mes échanges avec l'Assurance maladie ou mon médecin traitant, je peux faire part de mes difficultés notamment pour m'isoler au sein de mon foyer vis-à-vis de mes proches surtout s'ils présentent des risques de forme grave de Covid-19, si ma situation ne me permet pas de suivre un isolement dans de bonnes conditions, si je suis incapable de subvenir à mes besoins de première nécessité durant mon isolement. En fonction des situations, les cellules territoriales d'appui (CTAI) qui réunissent au sein de chaque département différents représentants des services de l'Etat, des collectivités territoriales et des acteurs de la protection civile, pourront être mobilisées à la demande de l'usager. 

Selon votre situation, elle pourra ainsi vous proposer un accompagnement sanitaire, matériel et psychologique à l’isolement : aide aux démarches administratives, aide à domicile, repas, portage de courses ou médicaments, accès aux communications électroniques, soutien psychologique… Si l’isolement à domicile se révèle inadapté ou difficile à mettre en œuvre, elle pourra aller jusqu’à l’invitation à un transfert en centre d’hébergement dédié identifié.

Je vis mal l’isolement. Vers qui me tourner pour bénéficier d’un soutien psychologique ?

Si je vis seul, si je suis inquiet, si j’ai besoin de parler, je peux appeler le 0800 130 000. Cette plateforme téléphonique (appel gratuit depuis un poste fixe en France) permet d'obtenir des informations sur la Covid-19, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Je peux aussi me tourner vers des plateformes téléphoniques situées en Ile-de-France si je me sens déprimé ou si j’ai besoin d’un appui psychologique.