La santé avance en Île-de-France

Internes de médecine générale en Île-de-France : résultats de la seconde procédure de choix

Communiqué de presse
Offre de soins
Visuel
Communiqué de presse
La seconde procédure de choix des internes de médecine générale s’est déroulée le 29 octobre sans incident. Sur les 490 internes ayant refait leur choix de stage hospitalier, 182 ont choisi un stage en pédiatrie, selon une répartition plus en adéquation avec les besoins des services.
Corps de texte

L’issue de la première procédure de choix des internes de médecine générale laissait craindre de fortes tensions dans de nombreux services de pédiatrie de petite et de grande couronne, du fait d’une répartition des internes qui n’était pas en adéquation avec les besoins de fonctionnement de ces services.

Alors que plusieurs pistes de solutions étaient en cours de discussion avec l’ensemble des parties prenantes, la mise en évidence d’une non-conformité lors de la première procédure de choix a conduit l’ARS Île-de-France à relancer en urgence la procédure.

A cette occasion, la commission de répartition s’est de nouveau réunie le 22 octobre pour proposer un nombre de postes ajusté, une répartition plus équilibrée et plus pertinente de ces postes, ainsi que des mesures de soutien aux internes affectés par ce changement.

Les nouveaux choix se sont déroulés le mardi 29 octobre, en accord avec les internes et leurs représentants. 182 internes de médecine générale ont choisi un stage en pédiatrie pour le semestre d’hiver 2019 contre 159 lors de la première procédure, soit 23 internes de plus. Leur répartition entre Paris, la petite et la grande couronne s’avère plus équilibrée.

L’objectif d’une meilleure adéquation entre les besoins des services de pédiatrie d’Île-de-France et les choix des internes a donc été atteint.

Comme chaque semestre, des postes restent cependant vacants dans certains établissements, le nombre de postes ouverts étant réglementairement supérieur au nombre d’internes susceptibles de les choisir.

Sur les territoires en situation de fragilité, notamment le nord des Yvelines, les organisations territoriales devront être adaptées, avec le soutien de l’Agence régionale de santé.

Conformément aux engagements pris par l’Agence régionale de santé, les 267 internes ayant changé de lieu de stage entre le premier et le second choix bénéficieront d’une prime exceptionnelle de 400 euros mensuels pendant toute la durée de leur stage.

L’ARS Île-de-France tient à saluer l’engagement des différents interlocuteurs, et notamment les doyens, les coordonnateurs de spécialité et le syndicat représentatif parisien des internes de médecine générale qui se sont mobilisés en continu ces dernières semaines afin que l’ensemble des internes franciliens puissent prendre leur poste le 4 novembre prochain.

Aller plus loin

Mots clés