Covid-19 : La campagne de vaccination se poursuit à un rythme soutenu en Ile-de-France

Communiqué de presse
Visuel

A ce jour, près de 200 000 personnes ont été vaccinées en Ile-de-France, dont 90 000 professionnels de santé, et la première campagne dans les 700 EHPAD aura été conduite à son terme, permettant la vaccination de près de 40 000 résidents.

Corps de texte

127 000 personnes bénéficieront d’une première injection au mois de février et l’intégralité des deuxièmes injections sera assurée, soit au total 330 000 injections sur les quatre semaines.

Sur la base des volumes de livraisons annoncés par les fabricants, qui sont donc toujours susceptibles de subir des aléas comme cela a déjà été le cas, l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France a confirmé la trajectoire de la campagne de vaccination, en travaillant aux ajustements rendus nécessaires.

Les principes retenus pour les prochaines semaines sont de trois ordres :

  • Assurer l’intégralité des rendez-vous de deuxièmes injections pour les personnes vaccinées jusqu’à présent, dont en particulier plus de 90 000 professionnels de santé hospitaliers et de ville.
  • Maintenir des volumes de primo injections en direction des publics prioritaires, et notamment les personnes âgées de plus de 75 ans.
  • Décaler le volume le plus limité possible de rendez-vous de primo injections, en refixant ces rendez-vous dans les 15 jours suivants au maximum.

Sous réserve de la confirmation définitive des volumes par les fabricants, la campagne de vaccination en Ile-de-France au cours des prochaines semaines se décomposera ainsi :

La semaine du 1er février, 72 000 injections seront effectuées.

  • 27 000 deuxièmes injections, correspondant pour l’essentiel à la deuxième injection de professionnels de santé ayant été vaccinés à partir du 4 janvier, vont être assurées.
  • Seront bien assurées cette semaine les 45 000 rendez-vous de premières injections dans les 116 centres ambulatoires de la région, ouverts à toutes les personnes prioritaires. Ce chiffre est identique à celui des semaines des 18 et 25 janvier.

La semaine du 8 février, 75 000 injections sont prévues.

  • Le volume de deuxièmes injections à assurer, correspondant majoritairement à des professionnels de santé vaccinés la semaine du 11 janvier, sera nettement supérieur, puisque ce sont 51 000 deuxièmes injections qui seront effectuées.
  • Le volume disponible pour les premières injections, devrait se situer autour de 25 000 dans les centres ambulatoires de la région, ouverts à tous les publics prioritaires. Cela nécessitera le décalage de 15 à 20 000 rendez-vous prévus cette semaine-ci.

Au regard des livraisons annoncées dans les jours suivants et donc des capacités dégagées, ces rendez-vous devraient, pour l’essentiel, être fixées la semaine suivante et éventuellement la semaine du 22 février.

La semaine du 15 février, 86 000 vaccinations seront assurées.

  • Cette semaine sera marquée par des volumes très importants de deuxièmes injections pour assurer la vaccination complète des personnes ayant bénéficié de leur première dose la semaine du 18 janvier, qui a correspondu à l’accélération de la campagne vaccinale.
  • Les capacités de primo injections de cette semaine seront mobilisées pour prendre en charge les rendez-vous décalés la semaine précédente.

La semaine du 22 février, 93 000 vaccinations seront assurées.

  • Comme chaque semaine, les deuxièmes injections des personnes vaccinées 28 jours plus tôt (21 jours pour celles résidant en EHPAD ou USLD).
  • Par ailleurs, autour de 40 000 primo injections devraient être possibles, qui permettront, au-delà des centres ambulatoires de mettre en place des dispositifs « d’aller vers » les publics isolés et les personnes prioritaires, notamment dans les établissements médico sociaux.

Les volumes de vaccination vont donc demeurer élevés en Ile-de-France, avec une répartition différente durant quelques semaines entre première et deuxième injections. Les décalages nécessaires seront communiqués le plus en amont possible et limités au maximum à 15 jours. 100 000 professionnels de santé de plus de 50 ans, cible prioritaire dès le début de mois de janvier auront été vaccinés, avec leurs deux injections, d’ici la mi-février.