Covid-19 : La campagne de vaccination se poursuit en Île-de-France sans report de rendez-vous de première injection

Communiqué de presse
Santé publique
Visuel

Après plusieurs jours de travail approfondi avec les 116 centres de vaccination, dans un dialogue permanent avec les préfets, malgré le contexte d’incertitude sur les livraisons de certains laboratoires, l’ARS IDF confirme la trajectoire de la campagne de vaccination dans les semaines à venir qui conduira à assurer en février plus de 100000 primo injections et plus de 200000 deuxièmes injections.

Corps de texte
  • La semaine du 1er février, les centres ambulatoires seront bien dotés de 45 000 doses pour les premières injections, comme au cours des deux semaines précédentes. Seront en outre réalisées 27 000 deuxièmes injections.
     
  • La situation de la semaine du 8 février, faisait craindre le report de plusieurs milliers de rendez-vous. La mobilisation de 20 000 doses de vaccin Moderna qui seront concentrées sur cette semaine et le travail engagé pour fiabiliser, centre par centre, l’intégralité des données et s’assurer du chiffre exact de nouvelles injections nécessaires, ont permis de repousser ce risque.

    Des rendez-vous de deuxième injection pris cette semaine-là à J+21 par rapport à la première injection seront bien, conformément aux indications en vigueur, déplacés à J+28, mais aucun rendez-vous de 1ère injection ne sera reporté. Au total, les 30 000 rendez-vous de première injection qui avaient été pris seront assurés et ce sont en outre 51 000 deuxièmes injections qui seront réalisées dans la région au cours de la semaine du 8 février.
     

  • La semaine du 15 février permettra d’assurer 66 000 deuxièmes injections et autour de 10 000 premières injections dans les centres ambulatoires. De nouveaux créneaux de vaccination seront de ce fait ouverts sur les plates-formes agrées (Doctolib, Keldoc, Maia), dans la journée du 2 février.
     
  • Enfin, la semaine du 22 février, ce sont 54 000 deuxièmes injections et près de 20 000 primo injections qui seront assurées.
     

Au cours de cette semaine, une partie de ces capacités de première injection, seront utilisées pour engager des opérations « d’aller vers », en direction des publics prioritaires qui ne pourraient se rendre dans des centres ambulatoires. Le travail sur ces opérations a été engagé ou va l’être dans les prochains jours avec les différents partenaires, autour des préfets de département et en lien avec les collectivités territoriales.

Aller plus loin

Mots clés