Covid 19 Conduites à tenir lors de l'apparition de cas positifs en collectivités (écoles, entreprise, ehpad etc.)

Article
covid usagers portant un masque gestes barrières

Retrouvez l’ensemble des consignes et la conduite à tenir lors de l’apparition de cas Covid-19 au sein d’une structure collective en Ile-de-France (entreprise, école, ehpad, hôpital, etc.).

L'Agence est chargée d'instruire et traiter les signalements de cas positifs complexes et clusters de type niveau 3 dans le cadre de la stratégie de contact tracing du Covid-19.

Elle est donc l'opérateur en charge du suivi des signalements au sein des collectivités (hôpitaux, ehpad, établissements scolaires, etc.)

Dans le cadre de l'évolution des mesures sanitaires, retrouvez l'ensemble des conduites à tenir pour le signalement de cas positifs au sein des établissements et collectivités.

Conduite à tenir pour les personnes positives :

 

Vaccination

Isolement / Quarantaine / Modalité de test

Personnes testées positives

Schéma vaccinal complet (ou enfant de moins de 12 ans)

Isolement de 7 jours à partir de la date de début des symptômes (ou date de prélèvement si la personne est asymptomatique).

Levée d’isolement possible à J5 avec un test antigénique (TAG) ou RT-PCR négatif et en l’absence de symptômes depuis 48H.

Pour les résidents/bénéficiaires, l’isolement peut être réalisé en chambre ou à domicile.

Pour les professionnels, une dérogation exceptionnelle à l’isolement pour les activités essentielles dans le secteur sanitaire et médico-social pour les cas asymptomatiques et paucisymptomatiques est possible dans les conditions fixées par le MARS n°2022_01.

Non vacciné OU schéma vaccinal incomplet

Isolement de 10 jours en chambre ou à domicile de 10 jours, à partir de la date de début des symptômes (ou date de prélèvement si la personne est asymptomatique).

Levée d’isolement possible à J7 avec un test antigénique, RT-PCR ou autotest négatif et en l’absence de symptômes depuis 48H.

Pour les résidents/bénéficiaires, l’isolement peut être réalisé en chambre ou à domicile.

Accédez au protocole en vigueur pour la gestion des cas de Covid au sein des établissements médico-sociaux (ESMS)

Conduite à tenir pour les personnes identifiées "contact à risque" (cas contact) au sein de la collectivité :

  • Il est recommandé aux personnes contacts à risque de réaliser un test (autotest, test antigénique ou RT-PCR) à J2 de la date d’information du statut de contact à risque
  • Pas d’isolement ;

Il est également recommandé aux personnes contacts à risque de :

  • Appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur durant 7 jours ;
  • Limiter leurs contacts, en particulier avec des personnes fragiles ;
  • Éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave ;
  • Télétravailler dans la mesure du possible, pour les missions qui le permettent.

Pour le professionnel, s’il choisit de réaliser un autotest, il devra se rendre en pharmacie, le cas échéant avec présentation d’un document justifiant de son statut de personne contact à risque (SMS/mail de l’Assurance maladie ou attestation sur l’honneur justifiant d’être personne contact).

Un résultat positif de test antigénique ou d’autotest doit nécessairement être confirmé par un test RT-PCR. Dans l‘attente du résultat de confirmation, la personne est considérée comme cas positif et entame sa période d’isolement.

Les personnes ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois et identifiés comme contact à risque ne sont pas soumises à l’obligation de dépistage ou de quarantaine.

Les gestes barrières à appliquer au sein des ESMS :

L’ensemble des gestes barrières (ventilation, aération, lavage des mains) doivent être respectées par les résidents, les professionnels ainsi que les visiteurs extérieurs.

L’obligation de port du masque doit être maintenu dans les établissements pour personnes âgées, en dehors de la chambre et en intérieur. Au sein des autres établissements médico-sociaux, le port du masque est recommandé, il peut être obligatoire sur décision du responsable de la structure. Par ailleurs, il est recommandé de maintenir le port du masque pour :

  • Les contacts à risque durant les 7 jours après la survenue du cas confirmé ;
  • Les cas confirmés jusqu’à 7 jours après leur sortie d’isolement ;
  • Les personnes symptomatiques ;
  • Les personnes à risque de développer une forme grave.

Le passe sanitaire reste obligatoire pour accéder aux Ehpad ou encore aux établissements accueillant les adultes en situation de handicap, dans un objectif de protection des personnes les plus à risque face à la Covid-19. Les visites au sein des établissements soumis à un passe sanitaire sont autorisées, il importe donc de veiller au respect de ce droit de visite.

Signalement des cas :

Il existe un dispositif de surveillance des cas COVID survenant en

  • établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ;
  • établissements médico-sociaux accueillant des personnes en situation de handicap.

Dans ce cadre, tout nouveau cas en EMS doit être déclaré sur la plateforme Voozanoo. Cette déclaration permet une surveillance épidémiologique de la situation dans ces établissements à risque. En complément de cette déclaration, l’ARS peut apporter un appui et doit être sollicitée spécifiquement par l’établissement selon la procédure ci-dessous.

Faire une demande d’appui à l’Agence régionale de santé :

Si vous rencontrez des difficultés liées à un épisode de Covid-19 au sein d’un établissement et que vous souhaitez l’appui de l’ARS, vous pouvez saisir l’ARS en complétant la fiche de signalement (permettant de procéder à une évaluation circonstanciée de votre situation et vous apporter un appui adapté) disponible ci-dessous et l’adresser au point focal régional (PFR) par mail.

Déclarer un ou plusieurs cas à l’Agence régionale de santé :

En cas d’épisode de contamination de Covid-19, nous vous invitons à signaler celui-ci à l’équipe opérationnelle d’hygiène de votre établissement de santé, en charge de la prise en charge du risque infectieux en son sein. Celui-ci contactera l’ARS en tant que de besoin ainsi que les structures référentes avec lesquelles il intervient d’ordinaire.

Les cas de Covid-19 identifiés au sein des établissements de santé doivent faire l’objet d’une notification auprès du Centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins (CPias) Ile-De-France via l’application E-Sin. Un appui à la gestion du risque infectieux lié à ce cas pourra être apporté par le CPias Ile-De-France si nécessaire.

Accédez au protocole en vigueur pour la gestion des cas de Covid-19 au sein des établissements d’accueil du jeune enfant

Conduite à tenir lorsqu’un enfant est testé positif :

Dès la survenue d’un cas confirmé chez un enfant en EAJE, le/la responsable de la structure (crèche collective, micro-crèche, halte-garderie, jardin d'enfant, crèches d'entreprise, structures multi-accueil etc.) procède à l’application des mesures suivantes :

Il est recommandé au groupe d’enfants ayant participé aux mêmes activités que le cas de réaliser un test (antigénique ou RT-PCR, naso-pharyngé ou salivaire) à J2 de la date d’information du statut de personne contact à risque (cas contact). L’accueil est maintenu dans l’attente de la réalisation de ce test :

  • Si le test est négatif : l’accueil est poursuivi et aucune autre mesure n’est nécessaire en l’absence d’apparition de symptômes. 
  • Si le test réalisé à J2 est positif : un isolement de 7 jours pleins est requis à partir de la date de début des symptômes (ou de la date du test si l’enfant est asymptomatique). Celui-ci peut être ramené à 5 jours si un test antigénique réalisé à J5 est négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 heures.

Il convient de prévenir, pour leur organisation, les parents, ou représentants légaux, des enfants contacts à risque de la situation, sans exiger la récupération de l’enfant immédiatement s’il ne présente pas de symptôme. Les responsables légaux des enfants du groupe sont informés de la conduite à tenir par le/la Directeur/Directrice de la structure, par l’envoi d’un mail ou d’un courrier (Vous trouverez le modèle de ce document à la fin du protocole en vigueur pour la gestion des cas de Covid-19 au sein des établissements d’accueil du jeune enfant)

Nota Bene :

  • l'utilisation d'autotest est proscrite chez les enfants de moins de 3 ans. 
  • Un test PCR salivaire peut être réalisé en laboratoire. La liste des laboratoires réalisant des tests salivaires est disponible sur le site Santé.fr
  • Si l’enfant a contracté la Covid-19 dans un délai inférieur à deux mois, conformément aux informations sur le site Mes conseils Covid, il n’y a pas de nécessité à procéder à un nouveau test, ni à un isolement.

Conduite à tenir lorsqu’un professionnel est positif ou contact à risque :

S’agissant des cas confirmés et contacts à risque (cas contact) parmi les professionnels, les recommandations sont les suivantes :

 

Vaccination

Isolement / Quarantaine / Modalité de test

Cas positif

Schéma vaccinal complet

Isolement 7 jours à compter de la date de début des symptômes ou de la date de prélèvement si la personne est asymptomatique.

Levée d’isolement possible à J5 avec un test antigénique ou RT-PCR négatif et en l’absence de symptômes depuis 48h.

Non vacciné OU schéma vaccinal incomplet

Isolement 10 jours à compter de la date de début des signes ou de la date de prélèvement si la personne est asymptomatique.

Levée d’isolement possible à J7 avec un test antigénique ou RT-PCR négatif et en l’absence de symptômes depuis 48H.

Contact à risque

Quel que soit le statut vaccinal

Pas de quarantaine.

Test (autotest*, TAG* ou RT-PCR) à J2 de la date d’information du statut de contact à risque.

*si le test positif est un test antigénique ou un autotest, la personne doit réaliser un test RT-PCR de confirmation dans les 24h suivant le premier test.

Il est recommandé aux personnes contacts à risque de :

  • Appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur au contact d’autres personnes durant 7 jours ;
  • Limiter leurs contacts, en particulier avec des personnes fragiles ;
  • Éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave ;
  • Télétravailler dans la mesure du possible, pour les missions qui le permettent.

Les professionnel(le)s ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois et identifiés comme contact à risque ne sont pas soumis à l’obligation de dépistage ou de quarantaine.

Conduite à tenir dès l’apparition d’un cluster :

Il n’y a pas de recommandation de fermeture systématique de la section ou de l’entièreté de la collectivité dès 1/3 des effectifs positifs :

  • le nombre de cas ne représente pas, à lui seul, un critère suffisant, pour justifier la mise à l’éviction de la totalité des enfants ;
  • la réalisation d'un test chez les enfants sujets contacts permet d’identifier les potentiels sujet positifs et ainsi casser les chaines de contaminations.

L’ARS recommande donc, quel que soit le nombre de cas déclarés, de tester les enfants contact à risque et de surveiller l’apparition de signes cliniques évocateurs devant conduire à proposer une consultation médicale qui sera à même de poser un diagnostic.

Faire une demande d’appui à l’Agence régionale de santé :

Au-delà, si vous rencontrez des difficultés liées à un épisode spécifique de Covid-19 au sein d’un établissement et que vous souhaitez faire un signalement à l’ARS, il est nécessaire de renvoyer votre signalement au point focal régional (PFR) de l’ARS, par mail avec la fiche de signalement (permettant de procéder à une évaluation circonstanciée de votre situation et vous apporter un appui adapté) disponible ci-dessous.

 

 

Ces mesures répondent aux situations pour lesquelles l’enfant serait positif ou cas contact.

Accédez au protocole en vigueur pour la gestion des cas de Covid-19 au sein d’un établissement scolaire

Conduite à tenir lorsqu’un enfant est testé positif :

Dès la survenue d’un cas confirmé parmi les élèves, tous les élèves de la classe (tronc commun, spécialités, etc.) sont considérés comme contacts à risque.  

Les élèves de la classe (et ceux identifiés comme contacts à risque en dehors de la classe) peuvent poursuivre leur apprentissage en présentiel sous réserve de réaliser un test (autotest, RT-PCR ou antigénique), 2 jours après le dernier contact avec le cas confirmé (ou au moment de l’information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact avec le cas confirmé). Entre J0 et J2 l’accueil des enfants contacts à risque est maintenu :

  • Si le test est négatif : l’accueil est poursuivi après J2. 
  • Si le test réalisé à J2 est positif, l’élève doit respecter les recommandations suivantes :

Schéma vaccinal de l’enfant

Isolement / Quarantaine / Modalité de test

Schéma vaccinal complet OU enfant de moins de 12 ans

Isolement 7 jours à compter de la date de début des symptômes ou de la date de prélèvement si la personne est asymptomatique.

Levée d’isolement possible à J5 avec un test antigénique ou RT-PCR négatif et en l’absence de symptômes depuis 48h.

Non vacciné OU schéma vaccinal incomplet

Isolement 10 jours à compter de la date de début des signes ou de la date de prélèvement si la personne est asymptomatique.

Levée d’isolement possible à J7 avec un test antigénique ou RT-PCR négatif et en l’absence de symptômes depuis 48H.

Tout résultat positif de test antigénique ou d’autotest doit faire l’objet d’une confirmation par test RT-PCR dans les 24h suivant le premier test.

Les personnes Contacts à risque sont fortement invitées à :

  • Appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur au contact d’autres personnes durant 7 jours ;
  • Limiter leurs contacts, en particulier avec des personnes fragiles ;
  • Éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave ;

L’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels de l’établissement, dès lors qu’ils portent un masque, n’implique pas que les élèves du groupe soient considérés comme Contacts à risque. De même, l’apparition d’un cas confirmé parmi les élèves du groupe n’implique pas que les personnels soient identifiés comme Contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque.

Les enfants et professionnel(le)s ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois et identifiés comme Contact à risque ne sont pas soumis à l’obligation de dépistage ou de quarantaine.

Rappelons que la vaccination est la meilleure protection contre la maladie, et le meilleur moyen de limiter la propagation du virus, autant chez les jeunes que chez les adultes. 

Pour en savoir plus sur la vaccination des enfants et des adolescents en Ile-de-France

Faire une demande d’appui à l’Agence régionale de santé :

Nous vous invitons à signaler le cas où l’épisode infectieux à l’établissement scolaire concerné. Celui-ci contactera les services de santé scolaire responsable de sa prise en charge. Ces services sont en relation avec l’ARS en tant que de besoin.

Au-delà, si vous rencontrez des difficultés liées à un épisode de Covid-19 au sein d’un établissement et que vous souhaitez faire un signalement à l’ARS, il est nécessaire de renvoyer votre signalement au point focal régional (PFR) de l’ARS, par mail avec la fiche de signalement (permettant de procéder à une évaluation circonstanciée de votre situation et vous apporter un appui adapté) disponible ci-dessous

 

Conduite à tenir pour les personnes positives :

 

Isolement / quarantaine / modalité de test

Personne testée positive

Schéma vaccinal complet

Ou enfant de moins de 12 ans

Isolement 7 jours à compter de la date de début des signes ou de la date de prélèvement si la personne est asymptomatique ;

Levée d’isolement possible à J5 avec un test antigénique ou RT-PCR négatif et en l’absence de symptômes depuis 48H.

Non vacciné OU schéma vaccinal incomplet

Isolement 10 jours à compter de la date de début des signes ou de la date de prélèvement si la personne est asymptomatique ;

Levée d’isolement possible à J7 avec un test antigénique ou RT-PCR négatif et en l’absence de symptômes depuis 48H.

Personne identifiée Contact à risque

Quel que soit le statut vaccinal

Pas de quarantaine

Test* (autotest, TAG ou RT-PCR) à J2 de la date d’information d’être contact à risque

Favoriser le télétravail dans la mesure du possible

Les personnes ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois et identifiées comme "contact à risque" ne sont pas soumises à l’obligation de dépistage ou de quarantaine.

Les personnes identifiées "contacts à risque" sont tenues de :

  • Appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur au contact d’autres personnes durant 7 jours ;
  • Limiter leurs contacts, en particulier avec des personnes fragiles ;
  • Éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave ;
  • Télétravailler dans la mesure du possible, pour les missions qui le permettent.

Faire une demande d’appui à l’Agence régionale de santé :

Si vous rencontrez des difficultés liées à un épisode de Covid-19 au sein d’un établissement et que vous souhaitez faire un signalement à l’ARS, il est nécessaire de renvoyer votre signalement au point focal régional (PFR) de l’ARS, par mail avec la fiche de signalement (permettant de procéder à une évaluation circonstanciée de votre situation et vous apporter un appui adapté) disponible ci-dessous

Accédez au protocole en vigueur pour la gestion des cas de Covid-19 au sein d’un accueil collectif de mineur (ACM).

Conduite à tenir lorsqu’un enfant est testé positif :

Les mineurs du groupe (et ceux identifiés comme contacts à risque en dehors du groupe) pourront continuer à être accueilli sous réserve de réaliser un test (autotest, RT-PCR ou antigénique). Ce test doit être réalisé 2 jours après le dernier contact avec le cas confirmé ou au moment de l’information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact avec le cas positif. Entre J0 et J2 l’accueil des enfants contacts à risque est maintenu.

  • Si le test à J2 est négatif : l’accueil est poursuivi après J2. 
  • Si le test réalisé à J2 est positif, l’enfant doit respecter les recommandations suivantes :

Schéma vaccinal de l’enfant

Isolement / Quarantaine / Modalité de test

Schéma vaccinal complet OU enfant de moins de 12 ans

Isolement 7 jours à compter de la date de début des symptômes ou de la date de prélèvement si la personne est asymptomatique.

Levée d’isolement possible à J5 avec un test antigénique ou RT-PCR négatif et en l’absence de symptômes depuis 48h.

Non vacciné OU schéma vaccinal incomplet

Isolement 10 jours à compter de la date de début des signes ou de la date de prélèvement si la personne est asymptomatique.

Levée d’isolement possible à J7 avec un test antigénique ou RT-PCR négatif et en l’absence de symptômes depuis 48H.

Si le test positif est un test antigénique ou un autotest, la personne doit réaliser un test RT-PCR de confirmation dans les 24h suivant le premier test.

Il appartient au responsable de l’Accueil de prévenir les responsables légaux des mineurs que leur enfant est identifié contact à risque. Les responsables légaux pourront bénéficier gratuitement d’un autotest en pharmacie sur présentation du courrier remis par le responsable de la structure (Modèle mail type ACM.pdf).

Les enfants et professionnel(le)s ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois et identifiés comme Contact à risque ne sont pas soumis à l’obligation de dépistage ou de quarantaine.

Faire une demande d’appui à l’Agence régionale de santé :

Au-delà, si vous rencontrez des difficultés liées à un épisode de Covid-19 au sein d’un établissement et que vous souhaitez faire un signalement à l’ARS, il est nécessaire de renvoyer votre signalement au point focal régional (PFR) de l’ARS, par mail avec la fiche de signalement (permettant de procéder à une évaluation circonstanciée de votre situation et vous apporter un appui adapté) disponible ci-dessous.