La santé avance en Île-de-France

Handicap : 110 projets sélectionnés pour 3 954 solutions nouvelles d’accompagnement

Communiqué de presse
Visuel
AMI handicap résultats
L’ARS Île-de-France publie ce jour les résultats du premier appel à manifestation d’intérêt (AMI) handicap lancé à l’été 2018. Parmi les 305 dossiers de candidature reçus, 110 projets ont été retenus pour développer 3 954 solutions nouvelles pour enfants et adultes.
Corps de texte

L’ARS atteint, dès la première année de mise en œuvre de son Projet régional de santé 2018-2022, plus des trois quarts de l’objectif des 5 000 solutions nouvelles d’accompagnement des personnes en situation de handicap qu’elle s’était fixée. Le succès de ce premier AMI marque une étape significative de la mise en œuvre de la stratégie régionale en faveur du handicap.

La région Île-de-France est aujourd’hui celle qui dispose du plus faible taux d’équipements pour adultes et enfants en situation de handicap. Ce manque de réponses conduit à des ruptures brutales d’accompagnement et à la présence de plus de 2 000 Franciliens dans des établissements belges.

C’est pourquoi l’Agence régionale de santé Île-de-France a mobilisé des ressources exceptionnelles et s’est engagée au premier semestre 2018 dans une stratégie innovante de développement et de transformation de l’offre pour les personnes en situation de handicap. Elle s’est donné pour priorité de faire émerger rapidement des propositions d’accompagnement innovantes et inclusives mais aussi des réponses mieux adaptées pour les situations complexes, pour s’approcher d’un « zéro sans solution ».

A cette fin, l’ARS a fait le choix de recourir à un appel à manifestation d’intérêt pour s’appuyer sur l’initiative et la créativité des personnes,  professionnels et associations de manière à favoriser la mise en œuvre rapide de solutions les plus innovantes possible.

Contrairement aux appels à projets qui cadrent très fortement l’offre à créer et engagent un processus de 6 mois pour le développement de solutions qui n’émergeront en moyenne que 4 ans plus tard, l’AMI repose en effet sur une mobilisation de tous les acteurs pour faire émerger très vite des réponses pertinentes :

  • les acteurs institutionnels, porteurs de la « Réponse accompagnée pour tous » dans chaque territoire : Agence régionale de santé, Conseils départementaux, Maisons départementales des personnes handicapées et Education Nationale se sont réunis pour définir les publics prioritaires auxquels devaient bénéficier les créations de solutions en Île-de-France ;
  • les établissements, qui ont su très rapidement se mobiliser en lien avec les familles de personnes accueillies pour proposer des solutions innovantes d’accompagnement.

Les initiatives retenues sont donc l’expression d’une volonté collective de mise en œuvre des orientations proposées par l’AMI :

  • l’inconditionnalité de l’accueil, parce que le manque de moyens et le manque de places ne peuvent être opposés à l’accueil des personnes en situation de handicap ;
  • la subsidiarité, en faisant d’abord confiance aux personnes en situation de handicap  et à leurs proches, et tout autant aux professionnels, en préférant chaque fois que possible des solutions pour permettre à un projet de vie de s’accomplir dans le milieu ordinaire ;
  • la transversalité, en situant chaque initiative dans la perspective du décloisonnement entre les professions, les lieux d’exercice, le sanitaire, le médico-social et le social ;
  • la participation de tous, grâce à l’organisation régulière de temps de rencontre avec les personnes et les acteurs concernés.

Les projets retenus répondent aux principaux axes de la stratégie quinquennale de transformation de l’offre pour les personnes en situation de handicap. Ils permettent de soutenir des solutions inclusives, sous forme de services à domicile ou en lien avec la scolarisation et l’insertion professionnelle, des compétences d’établissements intervenant sur le lieu de vie des enfants, des réponses nouvelles aux situations complexes, des solutions de répit, des aides aux parcours et enfin des formes nouvelles d’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes.

Retrouvez ci-dessous le dossier de presse complet sur les résultats de cet AMI.