La santé avance en Île-de-France

Faire de la santé l’affaire de tous les porteurs de politiques publiques #PRS2

Actualité
Politique régionale
Date de publication
Visuel
Faire de la santé l’affaire de tous les porteurs de politiques publiques
Agir sur tous les déterminants de santé : voilà l’objectif que s’est fixé l’ARS pour les 5 années à venir. En effet, les questions sociales, environnementales, éducatives, etc. constituent d’importants leviers pour améliorer l’état de santé de la population.
Corps de texte

Comment avoir un impact significatif sur les déterminants de santé ? En adoptant notamment la démarche du plaidoyer. Inspirée d’un modèle canadien, cette méthode consiste à mobiliser l’ensemble des porteurs de politiques publiques du territoire, pour qu’ils inscrivent plus systématiquement les enjeux sanitaires dans leurs travaux.

Adopter une démarche de plaidoyer

Le plaidoyer deviendra l’un des piliers des actions de l’ARS pour la promotion de la santé, afin d’éclairer les porteurs de politiques publiques sur l’impact de leurs décisions sur la santé des Franciliens. En interne, le travail de l’ARS sera profondément remanié pour répondre à cet objectif. Au cours des 5 années à venir, elle se dotera d’outils pour former ses collaborateurs et organiser son travail autour de cette démarche. L’Agence compte également renforcer les compétences des acteurs publics. De premiers plaidoyers seront lancés, à titre exploratoire, au cours desquels l’ARS valorisera également des initiatives locales auprès de ses interlocuteurs.

Agir sur 5 domaines prioritaires

Les thématiques de l’habitat, de l’urbanisme, de la politique de la ville, de l’activité physique et de l’alimentation seront abordés dans le cadre des plaidoyers. L’Agence mène déjà des actions concrètes sur ces sujets avec des partenaires tels que l’Ademe. Ces collaborations seront repensées et adaptées afin que les porteurs de politiques dans ces domaines, quel que soit leur échelon administratif, intègrent systématiquement les enjeux sanitaires dans leurs travaux. Dans cette optique, les bailleurs sociaux et le réseau associatif seront rapidement mobilisés sur la question du handicap. Avec un objectif : favoriser le développement d’un habitat plus inclusif. L’ARS souhaite par ailleurs s’impliquer davantage dans l’élaboration du schéma de cohérence territoriale métropolitain, dans le cadre du Grand Paris.

Grâce à la consultation sur le Projet régional de santé, l’ARS espère identifier des interlocuteurs ou des porteurs de projets soucieux d’intégrer la santé dans leurs démarches.

Consulter le Projet régional de santé 2018-2022 et soumettre des observations