Du côté des territoires : Une plateforme de coordination interprofessionnelle de Santé Mentale pour les locataires souffrant de troubles psychiques (93)

Actualité

Chaque semaine, l'Agence met en lumière un dispositif déployé sur le terrain par des acteurs de la santé publique partenaires dans le cadre de sa lettre d’information. Cette semaine, focus sur la plateforme de coordination interprofessionnelle de Santé Mentale pour les locataires souffrant de troubles psychiques en Seine-Saint-Denis.

Une alternative à l’expulsion des locataires souffrant de troubles psychiques

Face aux problèmes croissants de troubles de voisinage provoqués par des locataires souffrant de pathologies psychiatriques, le bailleur Plaine Commune Habitat (PCH) a mis en œuvre une alternative à l’expulsion de ces locataires vulnérables.

En développant une plateforme de coordination pluri professionnelle, piloté par ses soins, en partenariat avec l’ARS Île-de-France, le Conseil Local de Santé Mentale (CLSM), l’Etablissement Public de Santé Ville Evrard et ses secteurs psychiatriques, les associations « Vivre Autrement » et la Trame ».  La prise en charge de ces situations de grande fragilité s’inscrit dans une étroite concertation et une articulation d’actions visant l’accès et le maintien dans le logement des situations de handicap psychique.


"Nous étions confrontés à des troubles avérés dans nos cités et nous étions dépassés par ces évènements qui impactaient le vivre ensemble et généraient des situations de tensions, voire de psychose. La réponse par l’expulsion n’était pas adaptée car elle mettait les personnes concernées en situation d’errance dans le quartier. " Nassira Abbas, Directrice des politiques sociales et contentieuses

"La création de cette plateforme s’inscrit dans un processus de réflexion et de constat partagé avec nos partenaires : le CLSM, les professionnels de santé mentale, les acteurs de la vie locale et institutionnels sur le territoire de Plaine Commune. " Tania Berki, coordinatrice de la plateforme santé mentale


Objectifs : maintenir les locataires vulnérables et mettre à disposition des logements pour les patients des secteurs psychiatriques

De cette concertation est née la plateforme Santé Mentale, portée par le bailleur Plaine Commune Habitat.

L’objectif étant de créer les conditions favorables au maintien dans le logement des locataires vulnérables, ainsi que l’accès aux patients des secteurs psychiatriques, stabilisés dans leur parcours de soins, en leur mettant à disposition des logements. Pour ce faire, une convention de partenariat est signée entre l’Etablissement de soins Ville Evrard et PCH. Elle définit les missions des parties prenantes et les collaborations de prise en charge médicale.

Plus de 920 prises en charge et une diminution d’hospitalisation de 20%

Ce dispositif se caractérise, d’une part, par son ancrage territorial, son aspect innovant qui lui a permis d’être primé par la Fédération des Offices Publics de l’Habitat (OPH) et d’autre part, par son portage bailleur. Son déploiement sur l’accès et le maintien, ainsi que la mobilisation d’une équipe mobile de psychiatrie qui assure « l’aller vers ».

Entre 2015 et 2021, 922 prises en charge ont été déployées, dont 129 en 2021 et 20% d’hospitalisation en moins. Le repérage et l’anticipation des situations de crise, par les services de proximité de PCH, ont permis également de poursuivre l’accompagnement des personnes y compris post hospitalisation.

Aujourd’hui, la perspective est de poursuivre la dynamique engagée, en développant des formations PSSM (premiers secours en santé mentale) en direction du personnel de proximité de PCH. Ce qui complétera le panel des actions du bien vivre ensemble et garantira la sécurité de l’ensemble des locataires.

Compte-tenu de la réussite de la Plateforme Santé Mentale, dans la prise en charge des situations de troubles, du plus léger au plus grave, les acteurs étudient la possibilité de l’élargir à l’échelle départementale, voire régionale.

Aller plus loin

Liens utiles