Dispositif « médiateurs de lutte anti-COVID »

Article
visuel du dispositif médiateurs lutte anti covid

Le dispositif « Médiateurs de lutte anti-COVID » permet à des acteurs de terrain (universités, entreprises, associations, collectivités locales etc.) d’organiser directement des opérations de dépistage et de prévention contre la Covid-19 grâce à des personnes volontaires spécifiquement formées.

Dans le cadre de la stratégie nationale « Tester – Alerter – Protéger » mise en place pour casser les chaînes de transmission du virus Covid-19, le dispositif « Médiateurs de lutte anti-Covid » vise à augmenter les capacités de dépistage hors des structures sanitaires habituelles, au plus près du terrain, (plus nombreuses, plus rapides) pour stopper le plus rapidement possible la circulation du virus.

L’ARS Ile-de-France et le Conseil régional d’Ile-de-France agissent en partenariat, en lien avec l’Assurance maladie, pour un déploiement rapide de ces équipes qui viendront renforcer les moyens de dépistage et de rupture des chaînes de transmission de la Covid-19 au plus près des lieux de vie, de travail et d’études des franciliens.

Le dispositif repose sur le déploiement d’équipes de médiateurs mobiles, formés et polyvalents par des entreprises, des établissements scolaires ou d’enseignement supérieur ou encore des collectivités locales. La liste des structures pouvant faire appel à eux n'étant pas limitée aux seuls acteurs listés ci-dessus.

Le déploiement de médiateurs de lutte anti-COVID doit permettre de :

  • Augmenter significativement les capacités de dépistage dans la région, avec la constitution d’équipes mobiles d’intervention rapide et la constitution d’unités de dépistage de proximité déployées au plus près des lieux de vie, sur les campus universitaires, dans les grandes entreprises, dans les établissements scolaires, dans les lieux publics.
  • Accélérer la rupture des chaînes de transmission en synchronisant le test et les mesures de protection avec une médiation humaine : « je suis positif, je sais immédiatement quelle est la conduite à tenir pour moi et pour mes proches, je sais immédiatement de quel appui je peux disposer pour respecter l’isolement »
  • Repositionner les professionnels de santé et les secouristes sur des tâches à plus forte technicité, afin d’assurer la performance de notre système de santé pour la prise en charge de la Covid et des autres pathologies, et afin d’assurer la présence de ressources humaines suffisantes pour relever le défi de la vaccination.

Quelles sont les missions des médiateurs ?

Les médiateurs de lutte anti-COVID sont des agents polyvalents, en mesure d’opérer sur l’ensemble des postes d’une opération de dépistage : accueil administratif, prélèvement naso-pharyngé, analyse des tests antigéniques, délivrance de messages de prévention, orientation vers une structure d’appui à l’isolement, initiation de la démarche de contact-tracing, sous la supervision d’un professionnel de santé.

Qui peut recruter des médiateurs ?

Les médiateurs peuvent être employés par tout acteur public ou privé, souhaitant organiser un dépistage par test antigénique, dès lors qu’ils ont validé la formation dédiée, et qu’ils sont encadrés sur place par un professionnel de santé, dans le respect de la réglementation en vigueur.

Les entreprises, établissements d’enseignement, collectivités territoriales, structures associatives… qui sont en capacité de proposer en interne une offre de protection de leurs personnels ou du public qu’elles accueillent, peuvent proposer une offre de dépistage ou mener des opérations de dépistage collectif lors de l’apparition de cluster.
Elles ont la possibilité de recruter spécifiquement des médiateurs habilités ou d’identifier en interne des ressources dédiées, amenées à suivre la formation « Médiateur de lutte anti-COVID »

Comment recruter et former un médiateur de lutte anti-COVID ?

Un guichet unique (ARS et Préfecture de l’Île-de-France) mis en place dans le cadre d’opérations de dépistage est disponible pour accompagner les structures souhaitant recruter ou faire appel à des médiateurs de lutte anti-COVID.

Si vous souhaitez avoir recours à ce dispositif et devenir recruteur de médiateurs :

  • Les médiateurs de lutte anti-Covid sont recrutés au niveau baccalauréat ou au niveau CAP dans le domaine sanitaire ou social. Demandeurs d’emploi, étudiants, volontaires du service civique peuvent être recrutés sous cette condition de diplôme. Vos agents d’ores et déjà en poste peuvent se former pour devenir médiateurs LAC, et nous vous encourageons à privilégier cette modalités pour constituer au plus vite des équipes de médiateurs.
    NB: La participation des volontaires du Service civique au dispositif Tester-Alerter-Protéger est encadrée selon des conditions spécifiques.
  • Les recrues reçoivent une formation rapide sur la base d’un MOOC et d’un enseignement pratique en présentiel. Deux parcours sont proposés, sachant qu’une recrue peut valider l’un, l’autre, ou les deux :
    • Parcours « Tester-Sensibiliser », ouvrant le droit à la réalisation d’un prélèvement naso-pharyngé, sous la supervision d’un professionnel de santé. Après validation du MOOC, l’enseignement pratique est réalisé dans un IFSI ou dans une association agréée de sécurité civile. Cette formation est gratuite et prise en charge par le Conseil régional d’Ile-de-France ;
    • Parcours « Contact-Tracing », ouvrant le droit à réaliser le contact-tracing. Après validation du MOOC, l’enseignement pratique est réalisé au sein des équipes de contact-tracing de l’Assurance maladie.

Une fois le recrutement effectué, il conviendra donc d’orienter les futurs médiateurs auprès de l’IFSI et/ou de la Cpam les plus proches afin de s’inscrire à une formation pratique. La formation est prise en charge par la Région Île-de-France. L’emploi d’un médiateur de lutte anti-covid est lui financé par les recruteurs. Ils pourront être appuyés dans la mise en œuvre du dispositif (conseils méthodologiques, organisationnels…) par les équipes départementales de l’ARS. Un approvisionnement en tests et équipement (masques, gants) par l’ARS est possible en phase d’amorçage des opérations.

Pour accéder à la formation :

Aller plus loin

Pour en savoir plus, vous trouverez ci-dessous, les guichets d’information auxquels vous adresser au sein de votre département :

Paris : contacter par mail

Seine-et-Marne : contacter par mail

Yvelines : contacter par mail

Essonne : contacter par mail

Hauts-de-Seine : contacter par mail

Seine-Saint-Denis : contacter par mail

Val-de-Marne : contacter par mail

Val-d’Oise : contacter par mail