Des mesures financières du plan « Investir pour l’hôpital » en faveur des professionnels de santé franciliens à bas-salaires

Actualité
Offre de soins
Date de publication
Visuel
Actualité - visuel générique
Largement soutenues par l’ARS Île-de-France, ces mesures visent à renforcer l’attractivité et la fidélisation des professionnels tant dans les territoires difficilement accessibles pour les agents les moins favorisés, que dans le secteur de la gériatrie, particulièrement éprouvant.
Corps de texte

Deux mesures pour revaloriser les professionnels exerçant dans les structures publiques

Les textes instaurant les mesures en faveur des professionnels de santé à bas-salaires travaillant dans les structures publiques ont été publiés ce matin.

1. La prime « Grand Âge », d’un montant brut mensuel de 118€

Cette prime bénéficiera à tous les aides-soignants titulaires, stagiaires et contractuels exerçant dans une structure ou un service spécialisé dans la prise en charge des personnes âgées.

2. La prime d’attractivité territoriale, d’un montant de brut annuel 940€ 

Les bénéficiaires sont

  • les infirmiers, les infirmiers spécialisés (IBODE, Puéricultrices et IADE), les manipulateurs radio, les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture,
  • qui exercent dans les départements de Paris et de petite couronne (Val-de-Marne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis)
  • qui perçoivent un revenu net annuel inférieur au revenu médian de la Fonction Publique Hospitalière (FPH)

Ces deux primes seront versées aux agents concernés à compter du mois de février.