Dématérialisation du choix des internes (DCI) : 5500 internes franciliens affectés en deux semaines

Actualité
Offre de soins
Date de publication
Visuel
Actualité - visuel générique
Pour la deuxième fois en 2020, le choix des 5 500 internes s’est intégralement déroulé à distance sur le site Dématérialisation du Choix des Internes (DCI) entre le lundi 5 octobre et le vendredi 16 octobre.
Corps de texte

Conformément à la réglementation, il revient à l’Agence régionale de santé Île-de-France d’organiser les choix semestriels des internes de médecine, odontologie  et pharmacie affectés sur le territoire francilien. 

La dématérialisation du choix des internes (DCI)

Jusqu’à l’année dernière, cette phase de choix se déroulait au siège de l’ARS IDF sur une période de 6 semaines. Désormais, avec la dématérialisation, les choix du printemps dernier se sont déroulés sur une période de 3 semaines et demi et ceux de cet automne sur 2 semaines.

Cette avancée a notamment permis de :

  • Développer des amphithéâtres virtuels pour chaque spécialité, fonctionnant en parallèle ;
  • Mettre en place une fonctionnalité «postes favoris» permettant aux internes de préparer leurs choix ;
  • Permettre aux équipes de l’ARS IDF mobilisées d’accompagner chaque interne dans son choix, restant joignables durant les amphithéâtres virtuels ;
  • Intégrer l’ensemble des acteurs mobilisés dans la procédure de choix (établissements d’accueil, chefs de service, coordonnateurs de spécialités…) pour suivre en direct les affectations et choix de poste réalisés.

La procédure s’est bien déroulée, malgré des retards pour certains internes (en spécialités chirurgicales en particulier), en raison d’incidents techniques sur lesquels un retour d’expérience sera réalisé par l’ARS avec ses partenaires.

Développement d’une application mobile 

Les développements sont d’ores et déjà en cours pour permettre à l’ensemble des internes, dès le semestre prochain, de disposer d’une application mobile afin d’optimiser leurs choix sur smartphone.

Covid-19 : un enjeu supplémentaire dans la répartition des internes

Un important travail sur la répartition des internes a été mené par l’ARS IDF en lien avec ses partenaires et notamment les syndicats d’internes (SIHP, SRP-IMG), les instances universitaires, les établissements de santé, les fédérations et les professionnels de santé.

Concernant la répartition des internes en médecine générale, qui s’est tenue le vendredi 16 octobre jusqu’à tard en soirée pour certains internes, ce travail a permis d’aboutir à une offre de poste adaptée et cohérente avec les besoins de formation des internes et les impératifs de bonne répartition sur la région francilienne. Il a notamment permis aux centres hospitaliers, hors AP-HP, de pouvoir compter sur la présence d’internes dans une période hivernale toujours tendue, encore plus dans le contexte de la crise du Covid-19. Des établissements comme le centre hospitalier Léon Binet (Provins) ou François Quesnay (Mantes la Jolie) voient plus de la moitié des postes qu’ils proposaient être choisis. Un constat similaire est dressé concernant les postes aux urgences mis au choix des internes de médecine générale, les 2/3 des postes pourvus étant situé hors Paris.

L’ARS IDF et l’ensemble de ses partenaires, en veillant particulièrement au respect des taux d’inadéquation, ont œuvré à ce que l’ensemble des établissements franciliens puissent être choisis. Plus de la moitié des postes pourvus, toutes spécialités confondues, sont situés en dehors de Paris (2639 à Paris, 2783 dans les autres départements franciliens). 

L’ARS IDF remercie l’ensemble des internes, pleinement mobilisés depuis le début de la crise du Covid-19 et dont la présence dans les services est essentielle dans la période actuelle.

 

Aller plus loin

Mots clés