La santé avance en Île-de-France

Déclaration des événements indésirables graves : impact de la réglementation 2016

Actualité
Santé publique
Date de publication
Visuel
Poster EIGS déclaration - vignette
EIGS : l’Agence publie des indicateurs pour mesurer l'impact des textes réglementaires de 2016 sur la dynamique des déclarations en Ile-de-France.
Corps de texte

 

Poster : Déclaration des événements indésirables graves : impact de la réglementation 2016

Pour le secteur sanitaire, la parution des textes n’a pas modifié la dynamique de déclaration observée depuis 2012.

En revanche, pour le secteur médico-social, les établissements et services sont soumis à deux types de déclarations différentes : les EIGS et les événements indésirables associés aux soins (EIAS). Si la dynamique globale de signalement perdure, la répartition de ces événements, selon les textes auxquels ils se rattachent, montre une augmentation du nombre d’EIAS qui vient contraster une déclaration moindre d’EIGS.

Aucune déclaration n‘a été enregistrée pour les professionnels assurant les soins de ville. 

Concernant le taux d’établissements déclarants, seuls 44% (N=182/417) des établissements de santé et 13% (N=318/2524) des établissements et services médico-sociaux ont déclarés des EIGS entre le 1/01/2012 et le 30 juin 2018.

Il existe donc des marges d’amélioration importantes en termes de culture de la déclaration. La communication et le retour d’information auprès des professionnels sont des leviers non négligeables. Un accompagnement et une conduite du changement s’avèrent nécessaires pour développer et soutenir la culture de la déclaration, qui va de pair avec celle de la qualité et de la sécurité.

Aller plus loin

A propos

L'Agence a présenté ce poster au congrès annuel la fédération française des Associations "Qualité et Sécurité en Santé" (FAQSS), qui s'est déroulé le jeudi 4 octobre 2018 à Paris.