COVID-19 : Réactivation du Plan blanc et passage en niveau 2 en Île-de-France

Actualité
Date de publication
Visuel
Face à la montée de la pression épidémique sur les lits de réanimation (41% des capacités occupées au 08/10), d’hospitalisation conventionnelle et de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR), la région francilienne passe en niveau d’alerte 2 et l’ARS IDF demande à tous les établissements de santé de réactiver leur Plan blanc.
Corps de texte

La tension sur les lits de réanimation et d’hospitalisation conventionnelle, et sur les ressources humaines, s’est accentuée depuis 15 jours. Contrairement à mars dernier, l’activité non-covid est soutenue et impacte largement la prise en charge des patients covid-19 sur le territoire. Ces éléments et la pression engendrée sur les soignants justifient le passage en niveau d’alerte 2 sur l’ensemble de la région francilienne*.

Afin de pouvoir anticiper et mobiliser au sein des établissements de santé publics et privés, l’ARS IDF a demandé ce matin aux directeurs des établissements de santé de déclencher leur Plan blanc. Il leur donne la latitude, en lien avec leurs directeurs médicaux de crise, de prendre les mesures de gestion adaptées au niveau local, hôpital par hôpital. Le Plan blanc permet notamment :

  • De réactiver des cellules de crises ;
  • D’engager des déprogrammations par paliers, selon une doctrine régionale élaborée avec l’ensemble des acteurs hospitaliers;
  • De réaffecter du personnel au sein des établissements ou de rappeler du personnel si les renforts ne sont pas possibles.

En parallèle, l’ARS IDF a décidé de réactiver la cellule régionale d’appui aux transferts intra-régionaux de malades en soins critiques, afin d’appuyer les établissements dans la gestion des flux de patients.

*Depuis le 19 septembre et jusqu’au jeudi 08 octobre, la région francilienne était en niveau 1, soit en situation de tension dans les établissements de santé.

Point de situation des établissements de santé franciliens

  • La part d’activité aux urgences est de 3,6% de l’activité globale des urgences : elle en lente augmentation depuis fin juin et a connu une hausse plus forte sur les dernières semaines. 
  • Le nombre de malades du covid-19 en réanimation a significativement doublé en 15 jours : plus de 450 à ce jour contre 204 il y a deux semaines, ce qui représente un taux d’occupation des lits de réanimation de 41%. Selon les différentes modélisations, la région Île-de-France pourrait atteindre les 1 000 patients COVID en réanimation entre le 27 octobre et 1er novembre.