Covid-19 : l’ARS Île-de-France réactive le plan blanc auprès de l’ensemble des établissements de santé franciliens

Communiqué de presse

Face à la montée de la pression hospitalière sur les lits de soins critiques, d’hospitalisation conventionnelle, de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR), et l’atteinte du palier 1 de patients COVID en soins critiques, la Directrice générale de l’ARS Île-de-France, Amélie Verdier, demande à l’ensemble des établissements de santé publics et privés de la région de réactiver leur Plan blanc (niveau

L’Île-de-France fait face à la 5ème vague d’épidémie COVID avec une situation qui se dégrade nettement depuis la mi-novembre. L’augmentation de l’incidence s’est accélérée ces dernières semaines, passant de 101,7 cas pour 100 000 au 17 novembre à 446 cas pour 100 000 actuellement. Quant à la situation hospitalière, la dynamique est nettement orientée à la hausse mais demeure pour le moment plus favorable qu’au cours des quatre premières vagues grâce à la couverture vaccinale (86% des franciliens éligibles ont un schéma de vaccination complet). La tension s’est accentuée depuis plusieurs jours avec actuellement 1 188 patients Covid-19 en hospitalisation conventionnelle (530 fin octobre) et 505 en soins critiques (265 fin octobre). La majorité des patients sont non vaccinés. 

Tous les établissements de santé franciliens étaient déjà en niveau 1 du plan hôpital en tension, ce qui se traduit par des cellules de crise opérationnelles et la désignation de directeurs médicaux de crise. Afin d’anticiper la montée progressive du nombre de patients Covid-19 et de préparer au mieux avec l’ensemble des personnels, l’organisation des établissements pendant la période des fêtes, le déclenchement généralisé de ces plans blancs donne la latitude aux directeurs d’établissements, en lien avec leurs directeurs médicaux de crise, de prendre les mesures de gestion adaptées au niveau local, hôpital par hôpital. Le plan blanc permet aux établissements de santé d’augmenter leur capacitaire de lits pour les malades Covid-19 en soins critiques et en médecine, le cas échéant en organisant des déprogrammations, et de réorganiser les plannings des personnels pour assurer la continuité des soins.

Les soignants ont déjà beaucoup donné depuis près de 2 ans pour faire face à la pandémie. Il est aussi de notre responsabilité de les préserver par la vigilance de chacun, pour freiner les contaminations et les hospitalisations. Les personnels hospitaliers aussi doivent profiter de leurs congés de fin d’année. Le plan blanc doit permettre aux établissements de s’organiser de manière à s’en assurer.

En parallèle, l’ARS Île-de-France a décidé de réactiver la cellule régionale d’appui aux transferts intra-régionaux de malades en soins critiques ainsi que la cellule de renforts RH et la cellule régionale de gestion des lits afin d’appuyer les établissements dans la gestion des flux de patients. 

Par ailleurs, l’ARS Île-de-France tient à rappeler que l’activation du plan blanc ne doit pas conduire à renoncer aux soins, et invite tous les franciliens, notamment les personnes souffrant d’une maladie chronique nécessitant une prise en charge régulière, à consulter en cas de besoin.

Contrairement aux vagues précédentes, nous avons les moyens avec la vaccination, le respect des gestes barrières et les mesures mises en place de lutter individuellement et collectivement contre le Covid-19. La vaccination protège, limite la transmission du virus, diminue le risque de développer des formes graves et d’être hospitalisé. Désormais, toute la population adulte et les enfants à partir de 5 ans présentant des fragilités ou vivant avec des personnes à risque, sont éligibles à la vaccination et au rappel.

Pour en savoir plus : 

Contact presse
Alizée Feauveaux - alizee.feauveaux@ars.sante.fr