Covid-19 : début de la vaccination en Île-de-France

Actualité
Date de publication
Visuel

Après l’avis rendu par la Haute Autorité de Santé (HAS) le 24 décembre et la publication des décrets du 25 décembre, la première phase de la vaccination contre la Covid-19 est lancée en Île-de-France. La stratégie engagée prévoit de protéger en priorité les publics présentant des risques de développer une forme grave de la maladie, à commencer par les personnes âgées.

Corps de texte

La vaccination est gratuite. Elle est recommandée mais n’est pas obligatoire ; le consentement de chaque personne est recueilli au préalable par un médecin.  

La première phase établie par la HAS concerne les personnes âgées accueillies dans des structures collectives, dont les EHPAD et les unités de soins de longue durée (USLD), et les professionnels qui les entourent lorsqu’ils sont eux-mêmes à risque de forme grave de Covid-19. Elle s’adresse à environ 100 000 personnes âgées des structures collectives.

Cette stratégie vise à protéger d’abord les plus fragiles et à réduire les hospitalisations et la mortalité liée au virus, tout en maintenant les activités essentielles du système de santé pendant l’épidémie.

L’ARS Île-de-France est chargée d’organiser la campagne de vaccination au niveau régional, d’accompagner les acteurs de la vaccination et de veiller à la fluidité de toute la chaîne de distribution depuis le stockage des vaccins jusqu’à la vaccination des patients, dans le respect des règles de conservation du premier vaccin disponible en France.

Dès le dimanche 27 décembre, des résidents et un professionnel de santé à risque de l’USLD de l’hôpital René-Muret (AP-HP) de Sevran en Seine-Saint-Denis (93) ont pu se faire vacciner. Cette première série de vaccinations se poursuivra au cours de la semaine « pilote » du 28 décembre auprès de résidents volontaires d’USLD et d’EHPAD dans les départements des Hauts-de-Seine (92), de Paris (75) et des Yvelines (78).

La campagne s’amplifiera en janvier, sur la base d’un plan de transport donnant aux EHPAD et aux USLD de la région les dates de livraisons des vaccins pour qu’ils puissent recueillir le consentement des personnes et organiser leur campagne de vaccination, sur la base du guide phase 1 « Organisation de la vaccination en EHPAD et USLD » qu’ils ont reçu le 23 décembre 2020.

Les consultations pré-vaccinales sont réalisées par un médecin et la vaccination elle-même est assurée par un médecin ou un infirmier diplômé d’État en présence d’un médecin. L’ARS Île-de-France a mis en place une enquête pour faire le point précis des professionnels de santé mobilisables par chaque établissement, afin de venir en appui auprès de ceux qui en auraient besoin. Les professionnels de santé de ville et des collectivités pourront apporter leur concours dès cette première phase de la vaccination.

La planification de ces opérations relève d’une logistique inédite pour lesquelles deux canaux de distribution ont été élaborés. Le premier, le flux A, permet aux pharmacies (pharmacies à usage intérieur ou officines de ville) de livrer les vaccins directement aux EHPAD et USLD, ces pharmacies étant elles-mêmes approvisionnées par une plateforme nationale, située pour l’Ile-de-France en Seine-et-Marne. Le second, le flux B, concerne la livraison des structures sanitaires publiques et des établissements médico-sociaux publics hospitaliers par les établissements hospitaliers « congélo-porteurs » de la région.

Les équipes de l’ARS Île-de-France sont mobilisées pour assurer le bon déroulement de la campagne de vaccination, en lien avec les préfets, les élus, les établissements sanitaires et médico-sociaux, les professionnels de santé et l’ensemble des acteurs de la vaccination.

La vaccination d’une part large de la population contre la Covid-19 prendra plusieurs mois. Tant que l’épidémie n’est pas vaincue, la vigilance la plus grande de chacun d’entre nous reste nécessaire pour éviter de propager le virus.

En savoir + sur la campagne de vaccination des professionnels des secteurs de la santé et du médico-social.