La santé avance en Île-de-France

Coronavirus : «Vigilance, clarté, sérénité pour gérer ensemble cette crise sanitaire»

Communiqué de presse
Visuel
Afin d’informer les maires franciliens sur les risques de propagation du coronavirus (COVID-19), Stéphane Beaudet, président de l’AMIF et Aurélien Rousseau, DF de l’ARS-IDF, ont tenu une conférence de presse commune avec Jacques JP Martin, vice-président de l’AMIF, les référents santé de l’AMIF, Laurent El Ghozi et Elisabeth Belin et de Bruno André, directeur de cabinet du préfet IDF.
Corps de texte

Cette conférence a permis de préciser les actions de prévention mises en place par le gouvernement et surtout donner aux 1268 maires de la région Île-de-France les outils nécessaires à la transmission des bonnes informations à leurs administrés.

En effet, nos concitoyens manifestent une forme d’inquiétude et ils ont besoin d’avoir des éléments sur la situation de la propagation du coronavirus et sur les bons gestes et les bons réflexes à avoir.

Pour Stéphane Beaudet, «nous sommes clairement dans un dispositif de crise avec une situation qui évolue chaque jour, voire heure par heure. » Il a insisté sur la difficulté pour les maires à gérer au mieux l’information auprès de leurs administrés, « à nous de leur apporter au jour le jour les bonnes informations afin qu’ils puissent les diffuser dans les écoles, dans les crèches, dans les centres de loisirs. Sans oublier la gestion des personnels municipaux (…) Notre rôle consiste à relayer le kit d’information réalisé par l’ARS sur le comportement à avoir et sur les bonnes dispositions à prendre. Mais j’en appelle aussi au gouvernement pour que des consignes précises et claires nous soient transmises de manière à ce qu’il n’y ait pas de traitement inéquitable ou différencié d’une collectivité à l’autre. Nous avons un grand besoin de vigilance, de clarté et de sérénité pour gérer au mieux cette crise sanitaire.»

Jacques JP Martin, vice-président de l’AMIF a souligné l’importance de la collaboration entre l’ARS et l’AMIF. «Cela permet de faire circuler l’information dans les deux sens, celle qui vient du gouvernement mais aussi celle qui remonte des mairies afin d’alerter rapidement. Ce fut le cas lors de la rentrée scolaire avec un traitement de la situation qui différait selon les directeurs d’école. Les consignes de l’Éducation Nationale n’étaient pas forcément celles du ministère de la santé». Il a également rappelé que la meilleure façon de limiter et ralentir la propagation du virus consistait à garder des mains propres. Il a donc invité les maires à mettre en place les principes d’hygiène de base comme se laver les mains fréquemment.

Aurélien Rousseau a remercié les élus du l’AMIF pour leur implication dans le dispositif d’information, «les maires par leur capacité à diffuser de l’information sont des acteurs importants dans la période que nous traversons, mais ils sont aussi des gestionnaires d’équipements et à ce titre, ils doivent pouvoir répondre aux questions qui leur sont posées par leurs concitoyens».

C’est donc par le biais de l’AMIF que l’ARS Île-de-France a lancé cette campagne d’information qui vient en complément de celle mise en place depuis plusieurs semaines sur le site internet du gouvernement.

Le directeur général de l’ARS Île-de-France a également insisté sur le caractère évolutif de la situation, «nous sommes dans une phase ou notre mobilisation à deux objectifs : freiner l’introduction et la propagation du virus sur le territoire national. Mais aussi comme nous sommes dans la phase de préparation d’une potentielle période épidémique, activer toutes les ressources de notre système de santé (…)».

A ce jour, les chiffres publiés par le directeur général de l’ARS révèlent que nous sommes sur une propagation maitrisée en France et si l’ARS a souhaité se mobiliser aux côtés des élus c’est parce que les prochaines étapes vont nécessiter «encore plus du dialogue partenarial avec l’Etat sous l’autorité du préfet de police de Paris, et les élus».

En conclusion, le président de l’AMIF et le Directeur général de l’ARS ont rappelé l’importance de ne pas saturer le 15 pour de simples demandes d’informations, «nous devons préserver le 15 pour faire de la régulation médicale. Il y a un numéro vert destiné aux questions d’ordre général».

A ce jour, pour toutes les questions sur le coronavirus il faut composer le n° vert national 0800 130 000, ou consulter le site officiel d’information : gouvernement.fr/info-coronavirus

Aller plus loin

Contact

Contenu

Contact presse :

AMIF

Graziella Riou
griou@amif.asso.fr
06 14 42 25 70

ARS-IDF

Esther Thiry
esther.thiry@ars.sante.fr