Communiqué d’Aurélien Rousseau, Directeur général de l’ARS Île-de-France

Communiqué de presse
Santé publique
Visuel
Chaque jour, nous apprenons des décès de personnes frappées par le Covid-19. Chacun de ces morts est un bouleversement. Hier encore, tout près de nous, c’est la directrice des soins d’un établissement public de la région et le directeur d’une clinique, tous deux sur le front du Covid, qui sont décédés.
Corps de texte

Aujourd’hui, c’est l’Agence régionale de santé Île-de-France qui est à son tour frappée.

Pierre Housieaux, agent du secrétariat général, avait été parmi les premiers à répondre à l’appel à mobilisation interne lancé il y a un mois et demi. Pendant des jours et des jours, il aura été un des piliers du PFR, le point focal régional, cette cellule téléphonique qui répond aux appels des particuliers et des professionnels. Pierre Housieaux était à quelques mois de la retraite, il n’a pourtant pas hésité à être là plusieurs week-end d’affilée. Il a été le visage et la voix du service public, présent même pendant la plus rude des épreuves.

Quand les premiers cas de Covid positifs sont apparus à l’Agence, il y a un peu plus de deux semaines, nous avons continué à travailler, avec des masques, comme les soignants « cas contacts » le font aussi. Nous avons encouragé les plus fragiles à rester chez eux. Mais le virus est tenace. 

L’Agence continue à être mobilisée, à jeter toutes ses forces dans la bataille qui va durer encore de longues semaines, comme elle le fait depuis plus de deux mois. Le décès de Pierre Housieaux nous bouleverse, nous pensons à lui, sa sœur, sa mère, ses neveux et petits neveux. De son départ, nous allons nous efforcer de tirer un sursaut de rage, pour nous battre encore et encore et être plus forts que ce virus.

Aurélien Rousseau
 

Aller plus loin

Mots clés