La santé avance en Île-de-France

Chirurgie ambulatoire en Île-de-France

Article
La volonté, tant nationale que régionale, est de faire de la chirurgie ambulatoire la pratique chirurgicale de référence pour l’ensemble des patients éligibles à ce type de prise en charge. Elle représente un véritable saut qualitatif, un levier majeur d’amélioration et de structuration de l’offre de soins mais également un facteur de maîtrise des dépenses d’assurance maladie.
Corps de texte

Le développement des alternatives à l’hospitalisation complète et plus particulièrement de la chirurgie ambulatoire demeure un chantier prioritaire pour l’Agence régionale de santé Île-de-France (ARS). La chirurgie ambulatoire est majoritaire en Île-de France depuis 2014 et atteint un taux de 57.9% en 2017, avec un objectif de 70% d’ici 2022. Cette ambition nécessite le renforcement de la dynamique enclenchée par une réflexion sur les « parcours avec chirurgie » prenant en compte l’amont et l’aval tout autant que la phase hospitalière.

Dans ce contexte, l’ARS Île de France a mis en place l’Observatoire régional de la chirurgie ambulatoire (ORCA) afin :

  • d’avoir un espace d’échanges avec les professionnels impliqués dans le développement de la chirurgie ambulatoire ;
  • d’identifier les points forts et les points faibles, les freins, les éventuels points de blocage existants ainsi que les leviers susceptibles d’être mobilisés
  • d’en faire une chambre d’écho et un relais des messages

Des travaux spécifiques sont conduits dans le cadre du Plan d’actions pluri-annuel régional d’amélioration de la pertinence des soins, animé par une instance qui réunit des professionnels de santé et des représentants de fédérations professionnelles, d’usagers, de l’Assurance maladie et de l’ARS.

L’ensemble des actions menées s’inscrivent dans une stratégie structurée en trois axes :

  • Maintenir l’accessibilité géographique et financière
  • Améliorer l’efficience des blocs opératoires et l’organisation de l’ambulatoire
  • Mieux prendre en charge les populations spécifiques

Ces axes sont déclinés au travers de huit chantiers :

  1. Inciter les établissements par les leviers réglementaires et contractuels
  2. Accompagner les établissements de santé dans le cadre de leur bascule ambulatoire
  3. Avoir un espace d’échange avec les professionnels, dédié à la chirurgie ambulatoire
  4. Soutenir le dynamisme des équipes chirurgicales et anesthésistes franciliennes et assurer la diffusion des pratiques innovantes.
  5. Accompagner la transformation territoriale de l’offre chirurgicale
  6. Organiser le parcours patient en chirurgie ambulatoire
  7. Informer et convaincre les professionnels de santé
  8. Intégrer la chirurgie ambulatoire dans les formations initiales et continues des professionnels de santé.

A télécharger