Canicule / fortes chaleurs : mise en oeuvre et suivi du plan “canicule” en Ile-de-France

Article

Le Plan Canicule est activé nationalement en France entre le 1er juin et 15 septembre, afin de prévenir et limiter les conséquences sanitaires pendant une période de fortes chaleurs. Les personnes âgées, en Ehpad, ou les enfants sont particulièrement à risque. Retrouvez des informations sur le dispositif porté en Ile-de-France, les recommandations à destination des acteurs santé et médico-social.

Organisation de l’Etat vis à vis des vagues de chaleur 

Chaque préfet de département dispose d’un volet spécifique à la gestion sanitaire des vagues de chaleur dans son dispositif d’organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC).

Dans ce cadre, la "veille saisonnière" est activée du 1er juin au 15 septembre et implique pour chaque acteur une vigilance accrue sur les risques posés par les fortes chaleurs.

Les objectifs du dispositif

  • anticiper l’arrivée d’une canicule ;
  • définir les actions à mettre en œuvre aux niveaux local et national pour prévenir et limiter les effets sanitaires ;
  • adapter au mieux les mesures de prévention et de gestion au niveau territorial, sous le pilotage du préfet, en portant une attention particulière aux populations spécifiques

Les différents niveaux d’action du plan canicule

Les mesures de prévention s’articulent avec les 4 couleurs de vigilance météorologique de Météo France : 

  1. vigilance verte - veille saisonnière activée du 1er juin au 15 septembre
  2. vigilance jaune - avertissement chaleur
  3. vigilance orange  - canicule
  4. vigilance rouge  - canicule extrême

Suivre en direct les prévisions météorologiques de Météo France pour l’Ile-de-France

Les grands axes de gestion

  • La mise en œuvre des mesures de protection des personnes à risque hébergées en institutions (établissements accueillant des personnes âgées, établissements pour personnes handicapées) ou hospitalisées en établissements de santé ;
  • Le repérage individuel des personnes à risque, grâce au registre des personnes fragiles ou isolées tenu par les communes ;
  • L’alerte, sur la base de l’évaluation biométéorologique faite par Météo-France et Santé publique France ;
  • La solidarité vis-à-vis des personnes à risque, mise en œuvre grâce au recensement et aux dispositifs de permanence estivale des services de soins et d’aide à domicile et des associations de bénévoles ;
  • Le dispositif d’information et de communication, à destination du grand public, des professionnels et des établissements de santé.

Le ministère chargé de la santé et Santé publique France diffusent des supports d’information auprès du public local, notamment les personnes à risques ainsi qu’aux partenaires et relais (médias, associations, collectivités locales…).

En cas d’alerte, chaque acteur peut se référer à sa fiche action (accessibles en bas de page) contenue dans le disposition spécifique ORSEC gestion sanitaire des vagues de chaleur.

Le rôle spécifique de l’Agence vis à vis du dispositif “canicule”

Le plan canicule précise qu'au regard de ses attributions propres en matière de prévention, de soins et de prise en charge médico-sociale, l'ARS apporte son appui au préfet dans la mise en œuvre du dispositif «canicule».

Pendant la période estivale, l’ARS Ile-de-France veille à

  • la préparation et l’alerte précoce des structures du champ sanitaire et médico-social ;
  • l’organisation de la permanence des soins en médecine ambulatoire dans les départements ;
  • la programmation anticipée et coordonnée au niveau régional et au sein de chaque territoire de santé, des capacités d’hospitalisation et de leur adaptation en fonction des niveaux de vigilance ;
  • la situation sanitaire des populations ;
  • l’appui des structures en cas de défaillance technique

Le rôle spécifique de l’Agence vis à vis du dispositif “canicule”

Le plan canicule précise qu'au regard de ses attributions propres en matière de prévention, de soins et de prise en charge médico-sociale, l'ARS apporte son appui au préfet dans la mise en œuvre du dispositif «canicule».

Pendant la période estivale, l’ARS Ile-de-France veille à

  • la préparation et l’alerte précoce des structures du champ sanitaire et médico-social ;
  • l’organisation de la permanence des soins en médecine ambulatoire dans les départements ;
  • la programmation anticipée et coordonnée au niveau régional et au sein de chaque territoire de santé, des capacités d’hospitalisation et de leur adaptation en fonction des niveaux de vigilance ;
  • la situation sanitaire des populations ;
  • l’appui des structures en cas de défaillance technique

En période d’épidémie de Covid-19, il est nécessaire de rappeler la potentielle gravité sanitaire des épisodes de canicule, qui ne doivent pas être minorés en raison de la situation actuelle : les recommandations de prévention vis-à-vis de la chaleur continuent à s’appliquer.

Les gestes barrières doivent être maintenus 

Le virus est toujours présent. Il est donc indispensable de maintenir les gestes barrières pour nous protéger et protéger ceux qui nous entourent.

  • Se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou en utilisant du gel hydroalcoolique. Éviter de conserver les solutions hydro-alcooliques dans un endroit trop chaud ou en plein soleil.
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter à la poubelle, se laver les mains
  • Éviter de se toucher le visage
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Respecter une distance physique d'au moins un mètre
  • En complément de ces gestes, porter un masque quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée.

Les rassemblements doivent être évités au maximum afin de limiter la propagation du virus. 

Pour les personnes malades du Covid-19

Le malade doit résider le plus possible dans une seule pièce (chambre par exemple).

L’aération et la ventilation des pièces, où la personne contaminée est isolée, est indispensable. Ces pièces doivent être aérées de façon séparée du reste du logement, en maintenant la porte fermée et en assurant le plus possible son étanchéité.

Dossier Canicule et fortes chaleurs : une surveillance et des mesures de prévention adaptées au contexte épidémique de la COVID-19

Dossier et outils de prévention canicule (Santé publique France)