La santé avance en Île-de-France

Campement du canal St-Denis : la santé des migrants, préoccupation majeure de l’ARS Île-de-France

Actualité
Santé publique
Date de publication
Archivé
Visuel
Migrants sur le canal St Denis - 1
Un campement de personnes exilées et migrantes s’est constitué au Nord de Paris, en bordure du canal de Saint-Denis à la limite de Paris et de la Seine-Saint-Denis, se prolongeant jusque vers le 10° arrondissement de la capitale.
Corps de texte

La santé de ces personnes est une préoccupation majeure pour l’Agence régionale de santé comme pour ses nombreux partenaires ; cette préoccupation est partagée par les citoyens qui connaissent la dureté des parcours d’exil et des conditions de vie des occupants de ce campement.

Migrants sur le canal St Denis - 2

 

Dès la constitution du campement, les associations soutenues par l’ARS ont organisé plusieurs consultations médicales hebdomadaires sur place afin, notamment, d’orienter vers les structures de soins ceux qui en ont besoin. L’Agence a, en outre, demandé au Samusocial de Paris d’intervenir en complémentarité.

Les permanences d’accès aux soins (PASS) des hôpitaux, pour lesquelles des moyens complémentaires avaient été délégués en 2017, sont en situation d’accueillir ces personnes. Les services de santé de la Ville de Paris (centres de santé et PMI) sont également mobilisés de leur côté.

Les démarches de l’Agence sont menées en lien étroit avec la Ville de Paris et avec la Préfecture de Région.

Le mardi 17 avril, l’Agence a réuni l’ensemble des acteurs (associations, Ville de Paris et PMI, services publics tels que le centre de lutte contre la tuberculose, etc…) pour faire le point sur la situation et améliorer l’action commune. Cette réunion a permis de confirmer l’importance des préoccupations de santé, et en particulier l’importance de l’impact sur la santé mentale des parcours d’exil et des conditions de vie.

Un dispositif partagé de suivi sanitaire a été mis en place à partir des différentes actions déjà engagées. Cette réunion sera reconduite régulièrement autant que de besoin.

Migrants sur le canal St Denis - 3

Aller plus loin