La santé avance en Île-de-France

Campagne « Pare à chute » : un bilan positif

Communiqué de presse
Visuel
Pare à chute, maîtriser le risque - logo
La campagne « Pare à Chute, maîtriser le risque », suivie par plus de 800 professionnels, a créé une dynamique régionale pour améliorer la prévention des chutes et des blessures induites chez les personnes âgées.
Corps de texte

Les chutes sont fréquentes et entraînent chaque année en France près de 9 000 décès chez les personnes de plus de 65 ans. La multiplicité des recommandations, des facteurs de risque, des acteurs et des préventions (primaire, secondaire, tertiaire) rendent le sujet complexe, d’autant qu’il renvoie à une dimension éthique sur le recours à la contention (1).

La campagne «Pare à Chute, maîtriser le risque», s’est déroulée de février 2016 à avril 2017. Son objectif était d’éviter les chutes graves par la mise en œuvre de pratiques à fort impact :

  • sur le plan institutionnel, définir une politique de gestion du risque de chute
  • au plus près des patients et des résidents sur un secteur de 20 lits :
    • évaluer et réévaluer le risque,
    • mettre en œuvre un socle de prévention pour tous,
    • adapter la prévention au risque par une prise en charge personnalisée et pluri professionnelle,
    • communiquer, informer, former,
    • analyser les chutes graves.

L’ARS a proposé un accompagnement méthodologique et une animation départementale. Les professionnels suivaient leur plan d’actions en alimentant trois compteurs :

  • patients ou résidents à risque de chute grave qui n’en ont pas fait,
  • efficience de prise en charge,
  • nombre de patients sous contention un jour donné dans le mois.

En fin de projet, les équipes ont été valorisées par un certificat.  

304 structures de tous types de statut se sont engagées dans la campagne : 177 médico-sociales, 113 sanitaires et 14 mixtes. 167 structures en moyenne ont alimenté les compteurs chaque mois, et comptabilisé au total 36875 patients ou résidents à risque qui n’ont pas fait de chute grave. 217 équipes de 163 structures ont été valorisées par un certificat.

Impact 

La campagne « Pare à chute » a été appréciée par plus de 90% des professionnels engagés, et a valorisé la pluridisciplinarité et l’expertise des professionnels de la rééducation. Elle a permis une réelle amélioration des pratiques institutionnelles 

  • mise en œuvre d’une politique de gestion du risque de chute,
  • effort particulier fait sur la formation des professionnels,
  • plus grande importance accordée à la communication entre professionnels et vis-à-vis des patients et de leur entourage.

Les pratiques de dépistage et de prévention ont progressé pour tous les patients et pour ceux à risque de chute et de blessures, avec en particulier une meilleure réévaluation de la contention, de sa traçabilité, la mise en place d’un plan de soin individualisé, des aires de déplacement non encombrées dans la chambre…

Si le recul est insuffisant aujourd’hui pour évaluer l’impact sur le nombre de chutes graves, le bénéfice de la campagne est avant tout celui d’une réelle prise de conscience de la part évitable des chutes, de l’intérêt de trouver des alternatives à la contention et de favoriser la mobilité des patients. Cette avancée mérite la poursuite de l’engagement de tous pour maintenir cette dynamique.

(1) Lasbeur L, Thélot B, Mortalité par accident de la vie courante en France métropolitaine, 2000-2012, BEH 2017, (1), p 2-12

Aller plus loin

Contact

Contenu

Contact Presse

Emilie Puech
emilie.puech@ars.sante.fr
01 44 02 01 06