Autisme : retour sur la journée d'échanges avec les acteurs régionaux organisée le 16 juin

Actualité

L’ARS Ile de France et le CREAI Ile de France ont réuni les acteurs franciliens, ESMS et acteurs de la réponse Accompagnée Pour Tous, lors d’une journée consacrée à la complexité au sein des troubles du spectre de l’autisme le 16 juin 2022.

Des acteurs franciliens réunis pour collectivement penser les pistes d’amélioration de l’accompagnement de la grande complexité

Cette journée d’échanges était consacrée à la grande complexité et fut l’occasion pour les acteurs franciliens d’assister à la restitution des travaux de recherche conduits par Jean-Yves Barreyre, sociologue et actuel président du Conseil scientifique de Santé Mentale France et membre du comité de rédaction de la revue européenne sur le handicap Alter.

Il s’agissait également de rappeler quel est le schéma de l’accompagnement des situations complexes en Ile-de-France.

L’ensemble des acteurs ont également échangé autour des interactions entre le domicile et les établissements autour des stratégies de prévention de la complexité des situations.

Enfin, l’organisation territoriale mise en place pour répondre aux situations complexes à partir du maillage reposant sur les acteurs de la "réponse accompagnée pour tous" (RAPT) ainsi que la question du management des équipes de professionnels qui accompagnent les personnes présentant des situations complexes constituaient les autres thèmes abordés.

150 directeurs d’établissement, travailleurs sociaux, représentants de Maisons départementales des personnes handicapées, de Dispositifs intégrés handicap, de dispositifs, d’UMI, de Pôles de compétences et de prestations externalisées, de l’USIDATU, de SESSAD, de dispostifs d'appui à la coordination (DAC) ont ainsi réfléchi et co construit les axes pour structurer en Ile-de-France un travail de proximité, penser les solutions, et penser la transformation des pratiques entre acteurs que cela suppose.

Présentation des travaux de Jean-Yves Barreyre

Sociologue, chercheur associé au Laboratoire ARENES de l’Université de Rennes, ancien directeur du CEDIAS et du CREAI Ile de France, ancien secrétaire général de l’ANCREAI, ancien vice-président du Conseil scientifique de la CNSA, il est également l’auteur d’une dizaine d’ouvrages (dont éloge de l’insuffisance, les configurations sociales de vulnérabilité, Erès 2014) et d’un grand nombre d’articles portant sur les questions de vulnérabilité et de handicap. Il est aujourd’hui président du Conseil scientifique de Santé Mentale France et membre du comité de rédaction de la revue européenne sur le handicap Alter notamment.

A l’occasion de cette rencontre, Jean-Yves Barreyre a partagé ses analyses et préconisations et indiqué les recommandations issues de ses travaux menés sur les SCATED (Situations Complexes d’Autisme ou Troubles Envahissants du Développement) dans le cadre des recherches pilotées par l’Institut de Recherche en Santé Publique (IReSP) et par le CREAI : Les situations complexes d’autisme : les parcours de vie des personnes bénéficiaires du dispositif SCATED. GRC15-Psydev Sorbonne Université, CREAI IDF, financement IRESP-CNSA (20182021).

Ces résultats devraient bientôt paraître mais il a pu en partager l’essentiel le 16 juin auprès des personnes réunies pour cette journée et ont permis de préciser les axes à partir desquels organiser sur notre territoire des réponses possibles

Quelles perspectives pour la prise en charge des parcours complexes

Au terme des ateliers, les participants ont partagé plusieurs axes de travail :

Atelier 1 : les échanges ont porté sur le rôle des établissements dans la prévention et l’accompagnement de la complexité au domicile et ont mis en exergue plusieurs thématiques de travail :

  • la formation des familles (dont les fratries), l’amélioration et la fluidification de la communication entre les familles et les professionnels ; par ailleurs, des leviers pour favoriser l’intervention au domicile ont aussi été identifiés tels que la capacité d’adaptation et de flexibilité, le rôle d’un tiers médiateur dans les relations et l’accompagnement des professionnels pendant la période de transition qui suppose un tuilage.
  • l’accompagnement au changement de culture dans l’intervention des professionnels doit notamment passer par la formation de ces derniers.
  • la ligne managériale, ainsi que l’adaptation des modèles d’intervention doivent être réinterrogés à la faveur de la place des aidants.

L’atelier 2 portait sur la cohérence des organisations territoriales pour répondre aux situations complexes. Ces dernières années l’émergence de nombreux dispositifs d’appui au parcours les a rendu parfois illisibles aux yeux des professionnels au détriment des personnes accompagnées. En partant de la question : « Comment neutraliser l’effet « mille-feuilles » subi par les professionnels sur un territoire ? », l’atelier 2 a dressé les constats suivants :

  • Si un cadre régional est important, il est contreproductif de reproduire à l'identique une organisation territoriale sur l’ensemble des départements, chaque territoire disposant de ses ressources et de son histoire propre.
  • Il est fondamental de définir une gouvernance territoriale commune, intégrée, avec une feuille de route partagée entre institutions.

Dans le 3e atelier axé sur les enjeux liés au management et l’organisation des ressources humaines, la spécificité du secteur médico-social a été abordée. Les modalités d’encadrement des équipes de professionnels doivent être adaptées. Le suivi des équipes s’avère aussi important que celui des personnes accueillies et requiert un modèle de management particulier.

Disposer de cadres de direction formés à l’autisme et aux comorbidités et autres troubles du neuro-développement parfois associés apparait comme une condition facilitante pour accompagner les équipes de professionnels et adopter une posture empathique à leur égard.

La sécurité physique et psychique des professionnels, constitue également une condition préalable à l’instauration d’un climat d’exercice adapté au public accueilli.

Autant de problématiques structurantes, à partir desquelles le CREAI et l’ARS Ile-de-France pourront penser l’accompagnement de l’ensemble des acteurs engagés dans la prise en compte des spécificités des situations complexes en Ile-de-France et structurer de futurs travaux impliquant les acteurs de chaque département.

Journée échanges Parcours complexe autisme

Aller plus loin